Cœlioscopie

Qu’est-ce que la cœlioscopie ?

La cœlioscopie, aussi appelée laparoscopie, est l’examen endoscopique de la cavité abdominale au travers d’une incision de la paroi de l’abdomen. Elle permet de réaliser des interventions chirurgicales à ventre fermé, c’est-à-dire sans ouvrir le ventre en grand, puisqu’un optique est introduit par le nombril.

Il existe deux types de cœlioscopies

La première est la cœlioscopie opératoire (on effectue une chirurgie comme si le ventre était ouvert) et la cœlioscopie diagnostique (qui permet de regarder l’intérieur du ventre). La première permet beaucoup de types d’intervention comme enlever un kyste de l’ovaire, les annexes (trompe et ovaire), traiter une grossesse en dehors de l’utérus (grossesse extra-utérine), réaliser une ligature de trompes (stérilisation tubaire), préparer ou effectuer une ablation de l’utérus, enlever un fibrome de l’utérus, traiter l’endométriose … Quant à la cœlioscopie diagnostic, celle-ci permet d’effectuer la recherche de causes de problèmes de santé lorsque les examens ne permettent pas d’être certain ou lorsqu’ils évoquent un diagnostic en cas de douleurs du ventre non expliquées ou quand il existe un problème de fertilité.

En savoir plus sur la cœlioscopie

La  cœlioscopie se déroule sous anesthésie générale. Lorsque celle-ci s’associe à une chirurgie par les voies naturelles (voie basse), l’installation est mixte : elle associe l’installation allongée et gynécologique (les jambes relevées et écartées). L’optique introduit dans le ventre mesure généralement 10 mm de diamètre et va permettre d’insuffler un gaz inerte pour gonfler le ventre, créant ainsi une cavité où le chirurgien pourra regarder et traiter. Généralement, deux trocarts sont placés sur les côtés ou au milieu du bas du ventre pour faciliter l’accès. A la fin de l’intervention, les orifices sont refermés par des points de suture.

Un peu de lecture sur la cœlioscopie

10 points essentiels à connaître en cas d’endométriose


Grossesse extra-utérine