Neufmois.fr » Grossesse zen » A quoi ressemblera mon enfant ?

A quoi ressemblera mon enfant ?

Sera-t-il grand ou petit, blond, brun ou roux, aura-t-il les yeux verts ou noirs ? Autant de questions qui vous taraudent durant votre grossesse. Le hasard fera probablement une bonne part des choses, mais il existe quelques lois génétiques incontournables.

Tout se joue lors de la conception

Le pĂšre apporte dans ses spermatozoĂŻdes la moitiĂ© de son patrimoine gĂ©nĂ©tique (portĂ© par ses chromosomes), tandis que la mĂšre donne au bĂ©bĂ© non seulement la moitiĂ© de ses gĂšnes, mais aussi l’environnement qui va servir de terrain de croissance aux premiĂšres cellules du bĂ©bĂ©. Les chromosomes prĂ©sents dans chaque cellule dĂ©termineront si l’enfant aura les yeux bleus, les cheveux frisĂ©s ou des pommettes saillantes.

Le jeu du hasard 

Chaque ĂȘtre humain compte entre 60000 et 100000 gĂšnes rĂ©partis en 46 chromosomes. Le mix de ces gĂšnes dĂ©terminera la couleur des yeux et des cheveux, la taille du nez ou la forme des oreilles. Le pĂšre et la mĂšre donnent chacun 23 chromosomes qui se mĂ©langent entre eux de façon alĂ©atoire. La 23Ăšme paire formĂ©e (XX ou XY) dĂ©cidera du sexe de l’enfant. Les combinaisons possibles de formation de paires de chromosomes sont presque infinies, auxquelles s’ajoutent les brassages internes de gĂšnes Ă  l’intĂ©rieur de ces chromosomes. Cela explique que mĂȘme au sein d’une fratrie, il est absolument impossible d’avoir des enfants absolument identiques (exceptĂ© les cas de vrais jumeaux). Des frĂšres et sƓurs ont cependant plus de chances de se ressembler que deux ĂȘtres issus de familles diffĂ©rentes puisqu’ils ont un patrimoine gĂ©nĂ©tique commun.

GÚnes dominants ou récessifs

Papa a les yeux bleus, maman les a marrons, l’enfant aura plus de chances d’avoir les yeux marrons car le gĂšne codant le marron est « dominant », alors que le gĂšne qui code le bleu est « rĂ©cessif ». Pour pouvoir se manifester, le gĂšne rĂ©cessif devra se trouver dans les deux patrimoines parentaux. Parfois, des critĂšres physiques portĂ©s par des gĂšnes rĂ©cessifs peuvent sauter une gĂ©nĂ©ration : si les deux parents ont les yeux marrons mais qu’il existe des grands-parents aux yeux bleus, l’enfant aura une chance sur quatre d’avoir les yeux bleus. C’est la mĂȘme chose pour la couleur des cheveux, le blond Ă©tant portĂ© par un gĂšne rĂ©cessif.

DĂ©terminisme ou pas ?

Si maman est grande et papa petit, l’enfant sera soit petit, soit grand. A priori, si les deux parents sont petits les enfants seront petits ; si les deux parents sont grands, la progĂ©niture sera probablement grande. Mais ce n’est qu’un a priori : en matiĂšre de taille, il faut prendre Ă©galement en compte la donnĂ©e liĂ©e Ă  l’environnement : aujourd’hui la plupart des enfants dĂ©passent leurs parents, car
 ils sont mieux nourris. L’éducation, le mode de vie, comptent autant que les donnĂ©es gĂ©nĂ©tiques. Difficile alors de savoir dans certains cas ce qui est « innĂ© » (gĂšnes) ou « acquis » (environnement). La gĂ©nĂ©tique apporte beaucoup de rĂ©ponses. Mais certaines caractĂ©ristiques physiques restent encore trĂšs mystĂ©rieuses. D’oĂč la difficultĂ© des chercheurs Ă  identifier l’influence de tel gĂšne sur le dĂ©clenchement d’une maladie.

Un brassage gĂ©nĂ©tique Ă  l’alĂ©atoire

Qui n’a jamais redoutĂ© que le nez crochu du grand-pĂšre ne se retrouve au milieu du visage du bĂ©bĂ© ? Pour ce genre de critĂšres physiques, la rĂ©alitĂ© est bien plus complexe, car beaucoup plus de gĂšnes interviennent ! Les gĂšnes ne se diluent pas les uns dans les autres mais s’associent de maniĂšre diffĂ©rente Ă  chaque gĂ©nĂ©ration en combinaisons toujours originales. Le mĂ©lange augmente la diversitĂ© des ĂȘtres humains. De façon ludique, certains sites sur internet vous proposent de voir Ă  quoi ressemblera votre enfant : il suffit d’insĂ©rer votre photo et celle de l’autre parent dans un logiciel, et en quelques clics, votre futur bĂ©bĂ© apparait sur l’écran. A user avec modĂ©ration et surtout avec humour !

À lire absolument