Neufmois.fr » Grossesse zen » Pratique » Enceinte en vacances : les prĂ©cautions Ă  prendre

Enceinte en vacances : les précautions à prendre

Vacances, j’oublie tout ? Et bien non pas tout Ă  fait. Car vous ĂȘtes enceinte ! Le petit bout qui grandit en vous mĂ©rite certaines attentions particuliĂšres. Quelques rĂšgles d’hygiĂšne et de vie vous permettront de passer des vacances idĂ©ales.

En vacances, pensez à boire sainement

Première d’entre elles : boire beaucoup d’eau pour bien vous hydrater notamment dans les pays chauds et diminuer les risques d’infections urinaires. De l’eau, oui mais de l’eau salubre, saine, évidemment. Il n’est pas toujours évident d’en trouver sous certaines latitudes. Si vous êtes dans ce cas, exigez de ne boire que de l’eau en bouteille, décapsulée devant vous, de l’eau bouillie ou de l’eau purifiée. Fuyez les glaçons sauf si vous avez l’assurance qu’ils ont été faits dans de bonnes conditions avec de l’eau propre.

 

Enceinte, faites attention à votre nourriture dans certains lieux de vacances

 

Autre écueil à contourner, la turista qui peut provoquer outre les désagréments habituels (diarrhées, vomissements, maux de tête, nausées, maux de ventre) une déshydratation de la future mère et de son enfant. Quelques précautions élémentaires permettent en général de l’éviter. Il faut se laver régulièrement les mains, nettoyer les fruits et légumes avec de l’eau purifiée, les éplucher si possible avant de les consommer. La fièvre typhoïde et les hépatites A et E guettent également les voyageuses imprudentes. Dû au risque de contracter la toxoplasmose enceinte, les fruits et légumes crus, les produits laitiers non pasteurisés ou conservés à température ambiante sont à bannir. Pour plus de précautions, ne consommez que des produits bien cuits qu’il s’agisse de viande, de poisson ou de légumes, n’approchez pas les animaux domestiques durant votre grossesse et oubliez les bains de pieds dans des eaux stagnantes ou les rivières.

Faites la chasse aux moustiques !

 

Il est fortement déconseillé de voyager dans les pays touchés par le paludisme durant la grossesse. Si vous êtes toutefois contrainte pour diverses raisons de le faire, sachez que les effets du paludisme durant la grossesse sont si graves qu’on recommande généralement aux femmes enceintes (en particulier aux primipares, plus sensibles) de suivre un traitement préventif. Côté médicaments, la chloroquine et le proguanil sont sans danger. La méfloquine peut être prise au troisième trimestre uniquement. La quinine est bien tolérée sous réserve de respect de la posologie mais doit être réservée aux cas graves. Les nouveaux antimalariques, à savoir l’arthémether et l’artésunate ne traversent pas le placenta aussi facilement que les médicaments à base de quinéolines, et présentent ainsi moins de risques pour le foetus. Les médicaments contre-indiqués sont la Méfloquine (Lariam), la Doxycycline et l’Halofantrine (Halfan). Dans tous les cas, demandez toujours l’avis de votre médecin.

À lire absolument

Laisser un commentaire