Fausses couches à répétition : la faute à une fertilité trop développée ?

Une étude publiée récemment renverse les idées reçues :
les femmes qui font des fausses couches fréquentes seraient en fait des femmes super fertiles au point de laisser s’implanter des embryons qui auraient dû être éliminés dès les premiers jours de la conception.

 

Les femmes qui font de fréquentes fausses-couches pensent souvent qu’elles présentent un trouble de la fertilité. En fait, selon une étude récente publiée par des chercheurs anglais et hollandais, c’est plutôt le contraire !

Un excès de fertilité pourrait être à l’origine de ces fausses couches, leur utérus laissant s’implanter des embryons de mauvaise qualité qui, chez d’autres femmes, seraient systématiquement éliminés dès la conception. Mais ces embryons finissent par être rejetés au bout de quelques semaines. Pour parvenir à cette conclusion, les médecins ont prélevé des bandes de cellules d’utérus sur six femmes ayant une fertilité normale et sur six autres ayant fait plusieurs fausses couches. Puis ils ont ensuite placé des embryons de bonne et de mauvaise qualité sur ces bandes de cellules et ont constaté que chez les femmes à la fertilité normale les cellules se développaient uniquement autour des embryons de bonne qualité tandis que chez les femmes ayant fait des fausses couches, les cellules se développaient autour des deux types d’embryons.

Voir Aussi

Ceci étant, les chercheurs en conviennent, toutes les fausses couches ne s’expliquent pas par une super fertilité. Et cette étude, elle-même, devra être confrontée à de nouveaux tests pour en définir les réels contours de probabilité. Mais ces résultats ont l’intérêt d’apporter de l’espérance aux femmes qui ont subi de nombreuses fausses couches en les rassurant sur leur fertilité.

Sources : Plus ONE avec l’hôpital Princess Anne de Southampton et de l’University Medical Center d’Utrecht

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire