Neufmois.fr » Conception » FertilitĂ© » Fausses couches Ă  rĂ©pĂ©tition : la faute Ă  une fertilitĂ© trop dĂ©veloppĂ©e ?

Fausses couches à répétition : la faute à une fertilité trop développée ?

Une étude publiée récemment renverse les idées reçues :
les femmes qui font des fausses couches frĂ©quentes seraient en fait des femmes super fertiles au point de laisser s’implanter des embryons qui auraient dĂ» ĂȘtre Ă©liminĂ©s dĂšs les premiers jours de la conception.

 

Les femmes qui font de frĂ©quentes fausses-couches pensent souvent qu’elles prĂ©sentent un trouble de la fertilitĂ©. En fait, selon une Ă©tude rĂ©cente publiĂ©e par des chercheurs anglais et hollandais, c’est plutĂŽt le contraire !

Un excĂšs de fertilitĂ© pourrait ĂȘtre Ă  l’origine de ces fausses couches, leur utĂ©rus laissant s’implanter des embryons de mauvaise qualitĂ© qui, chez d’autres femmes, seraient systĂ©matiquement Ă©liminĂ©s dĂšs la conception. Mais ces embryons finissent par ĂȘtre rejetĂ©s au bout de quelques semaines. Pour parvenir Ă  cette conclusion, les mĂ©decins ont prĂ©levĂ© des bandes de cellules d’utĂ©rus sur six femmes ayant une fertilitĂ© normale et sur six autres ayant fait plusieurs fausses couches. Puis ils ont ensuite placĂ© des embryons de bonne et de mauvaise qualitĂ© sur ces bandes de cellules et ont constatĂ© que chez les femmes Ă  la fertilitĂ© normale les cellules se dĂ©veloppaient uniquement autour des embryons de bonne qualitĂ© tandis que chez les femmes ayant fait des fausses couches, les cellules se dĂ©veloppaient autour des deux types d’embryons.

Ceci Ă©tant, les chercheurs en conviennent, toutes les fausses couches ne s’expliquent pas par une super fertilitĂ©. Et cette Ă©tude, elle-mĂȘme, devra ĂȘtre confrontĂ©e Ă  de nouveaux tests pour en dĂ©finir les rĂ©els contours de probabilitĂ©. Mais ces rĂ©sultats ont l’intĂ©rĂȘt d’apporter de l’espĂ©rance aux femmes qui ont subi de nombreuses fausses couches en les rassurant sur leur fertilitĂ©.

Sources : Plus ONE avec l’hĂŽpital Princess Anne de Southampton et de l’University Medical Center d’Utrecht

À lire absolument