Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Exclu : Elodie Gossuin nous parle de sa grossesse

La belle Elodie Gossuin, ex Miss France, aujourd’hui animatrice télé* est aussi la maman de magnifiques jumeaux Rose et Jules. Pour Neuf Mois, elle nous confie ses souvenirs de grossesse.

 

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que vous étiez enceinte de jumeaux ?

C’était surréaliste ! Lorsque j’ai vu les deux poches à l’échographie, j’avais l’impression d’être dans un autre monde C’était mon rêve depuis toute petite, j’ai une sœur et un frère jumeaux, le père de mon mari a aussi un jumeau. Nous étions donc fous de bonheur en apprenant cette nouvelle, car on perpétuait la tradition familiale des grossesses gémellaires.

 

Comment avez vous vécu votre grossesse ?

J’étais assez angoissée. Plus on avance dans la grossesse, plus on passe d’examens médicaux. J’ai pris progressivement conscience que j’avais une grossesse à risques. J’étais donc inquiète que mes bébés naissent prématurément. Finalement, ils ont pointé le bout de leur nez au delà du terme !

 

Des petits maux de grossesse à signaler ?

J’ai un peu honte de le dire mais aucun ! A part, des changements de goûts alimentaires.J’ai eu la chance de n’être ni malade en début de grossesse, ni hospitalisée à l’approche du terme.

 

Quel regard vous portiez sur votre grossesse ?

Je ne me suis jamais sentie aussi belle qu’enceinte. Le titre de Miss France m’a contrainte à donner une certaine image. Ma grossesse m’a montré que mon corps avait une autre finalité, moins superficielle. Mon corps a servi à donner la vie, et il n’y a pas de plus bel aboutissement.

 

Étiez-vous consommatrice de magazines, de forums ou de sites internet ?

Énormément ! J’avais besoin d’être rassurée. J’étais souvent inquiète et je cherchais des réponses. Mais il faut lire avec beaucoup de recul et choisir les bons sites, comme Neuf mois évidemment.

 

Ce que vous avez le plus aimé pendant votre grossesse ?

Tout simplement se sentir enceinte. Porter mes enfants, les sentir bouger, se rendre compte qu’ils faisaient partie intégrante de moi.

 

Avez vous continué à travailler ?

J’ai peu travaillé. J’avais beaucoup de déplacements à effectuer donc il était difficile de concilier les deux. Ma priorité était mes enfants, j’ai donc préféré me reposer et tout faire pour les mener à terme.

 

Votre mari Bertrand était il attentif à votre grossesse ?

Il a été très présent ! Toujours à mes côtés aux rendez-vous médicaux . Il n’arrêtait pas de me préparer de bons petits plats. La grossesse, c’est compliqué à gérer pour les papas . Il était très ému de me voir enceinte.

 

Un mot pour définir votre accouchement ?

Magique ! Tout simplement….

 

Avez vous fait un « Baby Blues » ?

Je ne sais pas mais j’ai paniqué. Ils étaient là, tous petits, ils avaient besoin de moi. Comment faire pour être une bonne mère ? Comment leurs donner assez d’amour à chacun? Deux, c’était compliqué, et parfois j’ai vraiment craqué.

 

Comment avez vous vécu vos premiers jours à la maison ?

Je redoutais les nuits. J’avais peur qu’il y ait un bébé qui pleure et qui réveille l’autre. Finalement, les jumeaux sont un couple d’individus qui se calent l’un sur l’autre. Leur relation fusionnelle est un certain équilibre.

Je suis chanceuse car mon mari m’a beaucoup aidé, y compris pendant les nuits. Pour moi, le père doit être impliqué même si il travaille. Je suis vraiment admirative des mères célibataires.

 

Vos enfants s’appellent Rose et Jules, des prénoms assez anciens, pourquoi ce choix ?

J’ai choisi ces prénoms en rapport avec mes origines, la Picardie. J’ai toujours rêvé d’appeler ma fille Rose, ce prénom me rappelle la rose picarde. Quand à Jules , ce prénom m’a toujours fait pensé aux grands hommes comme Jules Verne. Je souhaitais des prénoms courts pour qu’ils puissent aussi porter mon nom.

 

De nombreuses femmes ont du mal à retourner travailler après l’accouchement c’était votre cas aussi ?

Ce fut un déchirement, un sentiment de vide. J’avais l’impression d’abandonner mes enfants et d’être abandonnée. Ils sont ma drogue, je me sentais en manque, et je pleurais beaucoup. J’ai mis du temps à trouver mes marques.

 

Pour finir, quels conseils donneriez vous à des mamans de jumeaux ?

Éviter de s’angoisser et de culpabiliser. Il faut qu’elles prennent soin d’elle et de leurs enfants, c’est le principal. C’est normal de se sentir débordée, donc il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Ce n’est pas un aveu de faiblesse. C’est tellement important de se sentir entourée.

 

* Elodie présente l’émission « Nos plus belles images » le dimanche à 20h50 sur TF6

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire