Voir ma fille grandir, le temps passe trop vite !

Voir ma fille grandir, le temps passe trop vite comme le dit mon titre ! Mon petit bébé, mon petit amour, celle qui me fera toujours chavirer, que le temps passe trop vite vous ne trouvez pas ? Nos loulous poussent à une telle vitesse !

A deux ans et demi, ma grande fille n’est plus un bébé !

Même si pour moi, c’est toujours ce petit bout minuscule de 2,4 kilos et 44 centimètres que j’ai rencontré le 4 février 2013. Quelle maman ne s’est pas dit : « Mon enfant grandit trop vite ! Il m’échappe ». Bien entendu, on aimerait pouvoir les garder tout petit toute notre vie. Surtout pour pouvoir leur faire des bisous.

Les mois ont passé, avec toujours cet émerveillement de la voir se développer et toutes ses premières fois vécues avec elle : ses premiers « maman », ses premiers pas, ses premiers sourires ! Et cette curiosité qui la caractérise. Seulement voilà, les premiers non sont apparus aussi, et Mademoiselle commence à devenir une petite personne indépendante avec son caractère bien trempé, ses facéties et ses humeurs, lorsqu’elle a envie de m’embêter et qu’elle sent que je suis fatiguée.

Mais ce qui m’a mise devant le fait accompli ? Ses vêtements ! Eh oui, lorsque toi maman tu tries et que tu retrouves les premiers bodies, les premiers pyjamas, tu te demandes même comment ton enfant pouvait rentrer là-dedans. C’est donc avec un pincement au cœur qu’il a fallu ranger ses petites affaires de bébé.

 Un pas vers l’autonomie

Du haut de ses 91 centimètres, avec l’apparition de ses premiers cheveux blonds, elle conserve encore son petit visage tout rond, à cette différence qu’elle ne se laisse plus câliner comme avant, que les caprices prennent de plus en plus de place. Je m’étonne toujours de la voir accomplir des activités de grande. Maintenant, elle est capable d’écosser les petits pois, de faire le tri pour mettre à la poubelle, de m’aider à mettre les couverts sur la table, de laver la salade et commence à vouloir choisir ses vêtements. Et elle s’exprime désormais, expliquant clairement ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas d’ailleurs !


C’est une impression troublante de voir progresser le petit bébé qui il n’y a pas si longtemps pour nous, buvait encore son lait. Les étapes s’enchaînent, bientôt l’école, les devoirs et l’affirmation de plus en plus d’autonomie.

Mais si elle grandit et pousse à la vitesse grand V, elle reste encore une enfant qui a besoin d’être rassurée la nuit lorsqu’elle fait des cauchemars, et qui pleure lorsque Monsieur Lapin son doudou lui joue des tours et disparaît. Mais quand je la regarde, je ne vois plus un bébé mais une petite fille qui telle une petite chenille éclot et s’épanouit de jour en jour. Il est peut-être temps de penser à un deuxième ? Hein chéri ? Un petit frère ou une petite sœur ? Ce serait sympa ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire