Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » 5 astuces gourmandes pour lui faire aimer les lĂ©gumes

5 astuces gourmandes pour lui faire aimer les légumes

La soupe Ă  la grimace devant notre recette d’épinards Ă  la florentine, on y a toutes droit ! Pourtant, faire aimer les lĂ©gumes aux enfants, cela pourrait ĂȘtre
 un jeu d’enfant ! Recettes pour une assiette vitaminĂ©e et Ă©quilibrĂ©e.

Aller au marché

Rien de tel qu’un supermarchĂ© pour apprendre aux enfants Ă  ne pas manger trop sucrĂ©, trop salĂ© et trop gras. Changeons donc de crĂšmerie ! La tendance est aux AMAP, ces coopĂ©ratives agricoles bios, qui proposent des paniers chaque semaine . VoilĂ  un bon plan pour inciter les enfants Ă  s’intĂ©resser aux lĂ©gumes et aux fruits.

Ou alors, encore plus simple, le marchĂ© ! Une belle occasion pour les enfants de nouer des liens avec les agriculteurs, toujours sensibles Ă  une petite frimousse : « Ben tiens, mon petit pĂšre, un petit morceau de
 ».

Et voilĂ  votre tout-petit, tout Ă©bahi de cette bonhomie rurale, qui croque dans son radis ou dans son quartier de pomme (emmenez avec vous un paquet de lingettes alimentaires qui permettent de nettoyer les aliments Ă  partir d’actifs naturels, comme Vegan Eden, 3,99€).


Lui confier des petites missions légumes

Les ranger au frigo, les laver, les couper, les ranger sur le plat
, prĂ©parer de jolies purĂ©es de couleur avec des dessins rigolos Ă  partir de brin de persil, de pignons de pin et autres Ă©mincĂ©s d’épices et de lĂ©gumes, autant de corvĂ©es pour nous, autant de jeux rigolos pour eux. C’est aussi lĂ -dessus qu’il faut miser pour leur faire aimer les lĂ©gumes. Et en plus, ça nous donne un coup de main apprĂ©ciable !

Adapter le langage

Sans que l’on s’en rende compte, on associe trĂšs vite dans l’esprit de bĂ©bĂ© dessert Ă  plaisir et lĂ©gumes Ă  contrainte. « Finis tes lĂ©gumes sinon tu n’auras pas de dessert
 » : pas plus bĂȘte que ça, bĂ©bĂ© comprend vite la nuance.
Pourquoi ne pas dire plutĂŽt : « On ne passe pas au plat suivant tant qu’on n’a pas fini son assiette » ?

De mĂȘme, chercher sur les rayons de la bibliothĂšque des livres d’enfants qui ont pour hĂ©ros des lĂ©gumes (si, si, il en existe
), familiarisera les petits avec fenouil, poireau, pomme de terre, carotte et autres habitants du potager.

Proposer des goûters « verts »

Les biscuits au chocolat au goĂ»ter, ce n’est pas une obligation
 juste une habitude !


Dans certaines Ă©coles, le goĂ»ter fourni par les parents ne doit pas comporter autre chose que des fruits ou des lĂ©gumes. Surprenant ? Pas tant que ça. L’alimentation, c’est avant tout une question d’habitude : quelques radis croquants, une belle tomate, des petits dĂ©s de concombre, des fleurettes de chou-fleur seront autant de rĂ©gals pour les petits qu’ils seront habituĂ©s tout petits Ă  les dĂ©guster en goĂ»ter ou au p’tit dĂ©j, Ă  l’anglaise, accompagnĂ©s de fruits ! Et l’avantage, c’est que nous, on fera pareil et on divorcera plus facilement avec nos kilos de grossesse qui se tapent encore l’incruste.

Mais pour qu’il ne prenne pas trop vite le goĂ»t des biscuits, dĂšs 1 an, offrez-lui plutĂŽt un peu de pain au goĂ»ter avec une compote plutĂŽt que des boudoirs : bĂ©bĂ© apprĂ©ciera tout autant.

Des balades agricoles

Le dimanche, en famille, pourquoi ne pas visiter une ferme bio, aller cueillir en saison des fruits et des lĂ©gumes dans les exploitations qui offrent cette possibilitĂ© ? Une vraie fĂȘte pour les enfants qui leur donnera envie de cuisiner et de savourer leur rĂ©colte.

Cerise sur le gĂąteau, ces virĂ©es Ă  la ferme (et au marchĂ©) sont autant d’occasion de dĂ©velopper leur vocabulaire et leur sociabilitĂ©. Mais Ă©galement d’apprendre Ă  compter et d’étoffer leur culture gĂ©nĂ©rale. Et de bouger !

Ces balades vont leur permettre de dĂ©couvrir des territoires de jeux plus Ă©panouissants que les coussins du canapĂ© et les manettes de la console. En dĂ©veloppant leur intĂ©rĂȘt pour l’extĂ©rieur, ils abandonneront plus vite la poussette, dont ils n’ont plus vraiment besoin passĂ© 2 ans et se dĂ©penseront davantage, d’oĂč moins de risque de surpoids et d’obĂ©sitĂ© infantile, pathologies qui touchent tout de mĂȘme 16% des enfants aujourd’hui.

 


À lire absolument