Allaiter et diversifier permettrait de réduire les allergies alimentaires

Nourrir bébé au lait maternel y compris au moment de sa diversification réduirait les risques qu’il développe une allergie maternel… Info ou intox ?

 

L’allergie alimentaire se définit comme la réaction excessive de l’organisme face à une substance étrangère inoffensive. Certains gestes comme retarder l’introduction de l’alimentation solide peuvent parfois éviter le déclenchement d’une telle réaction.

Selon une récente étude de l’Université de Southampton en Angleterre, allaiter au moment de la diversification alimentaire protégerait les nourrissons de l’allergie alimentaire. Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont étudié le régime alimentaire de 123 bébés. Ces bébés ont été divisés en deux groupes. Le premier comprenait 82 bébés qui n’avaient pas développé d’allergie alimentaire. Le second groupe comprenait 41 tout-petits qui souffraient d’une allergie alimentaire contrairement aux autres enfants.
Conclusion : Les bébés qui ont développé une allergie alimentaire avaient reçu des aliments solides plus tôt que les autres. Ces petits bouts étaient aussi moins nourris au lait maternel que les enfants du premier groupe.


« Si les allergènes (substances capables d’entraîner une réaction allergique) ne sont pas présents dans l’organisme du bébé en même temps que le lait maternel, alors celui-ci est moins bénéfique pour la mise en place de son système immunitaire », explique le Docteur Grimshaw, responsable de cette étude. Pour les chercheurs, le lait maternel aiderait donc à la mise en place du système immunitaire de l’enfant, si et seulement si, il est prolongé au delà de la diversification alimentaire.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire