Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires

L’allergie est une rĂ©action excessive de l’organisme face Ă  une substance Ă©trangĂšre inoffensive. Malheureusement, l’organisme l’a classĂ©e dans la catĂ©gorie « ennemi public » et s’en protĂšge ! Tous les aliments peuvent entraĂźner des rĂ©actions allergiques mais certains sont plus allergisants que d’autres. Au banc des accusĂ©s : le lait de vache, les Ɠufs, l’arachide, le poisson, la moutarde


D’oĂč viennent les allergies ?

Les allergies ont de multiples origines. Si les deux parents sont allergiques, l’enfant a 70% de chance de l’ĂȘtre aussi. Si c’est uniquement la mĂšre, les risques passent Ă  40% et si c’est le pĂšre, Ă  30%. Ils ne transmettront pas forcĂ©ment les mĂȘmes allergies mais une sensibilitĂ©. La diversification prĂ©coce de l’alimentation des nourrissons (avant 6 mois) ou le contenu de certaines prĂ©parations alimentaires sont Ă©galement remis en cause. Le tabac et la pollution ne sont pas Ă  proprement parlĂ© des allergĂšnes mais ils fragilisent l’organisme


Prévenir plutÎt que guérir


La prĂ©vention du risque d’allergies chez l’enfant commence pendant la grossesse. DĂšs le cinquiĂšme mois, une femme enceinte doit limiter la consommation des aliments allergisants. Au menu : un Ɠuf tous les quinze jours et du poisson tous les dix jours ! Il faut Ă©viter l’arachide qui se cache parfois dans des produits prĂ©parĂ©s.

AprĂšs l’accouchement, le lait maternel est idĂ©al pour l’enfant. Il a des vertus protectrices sur la santĂ© du nourrisson et diminue le risque d’allergies. A condition que la mĂšre continue Ă  faire attention Ă  son alimentation. Pour celles qui n’allaitent pas, aucun problĂšme ! Les laits de substitution sont aujourd’hui adaptĂ©s aux besoins des nourrissons. Si le risque allergique de l’enfant est trop grand, le mĂ©decin peut prescrire des prĂ©parations spĂ©ciales.

Si allergie, il y a 


S’il y a un risque d’allergie, il vaut mieux consulter un allergologue. GrĂące Ă  des tests cutanĂ©s, il dĂ©terminera prĂ©cisĂ©ment la nature de l’allergĂšne. Si les tests sont positifs, il faudra vĂ©rifier systĂ©matiquement les Ă©tiquettes des emballages ou la liste des ingrĂ©dients. Certaines substances allergĂšnes comme l’arachide se retrouvent dans quantitĂ© de produits prĂ©parĂ©s. En cas de doute, il est possible de demander aux responsables des magasins les ingrĂ©dients utilisĂ©s dans les prĂ©parations. Ils ont la responsabilitĂ© d’informer les clients qui en font la demande. Il est conseillĂ© d’informer l’entourage (famille, crĂšche, nounou) de la nature de l’allergie. En grandissant, l’enfant devra acquĂ©rir certains rĂ©flexes tels que connaĂźtre les aliments interdits, ne jamais Ă©changer ses repas


Ainsi, en respectant un certain nombre de précautions, il est possible de limiter les réactions allergiques chez les enfants.


À lire absolument