En train de lire
Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires

L’allergie est une réaction excessive de l’organisme face à une substance étrangère inoffensive. Malheureusement, l’organisme l’a classée dans la catégorie « ennemi public » et s’en protège ! Tous les aliments peuvent entraîner des réactions allergiques mais certains sont plus allergisants que d’autres. Au banc des accusés : le lait de vache, les œufs, l’arachide, le poisson, la moutarde…

D’où viennent les allergies ?

Les allergies ont de multiples origines. Si les deux parents sont allergiques, l’enfant a 70% de chance de l’être aussi. Si c’est uniquement la mère, les risques passent à 40% et si c’est le père, à 30%. Ils ne transmettront pas forcément les mêmes allergies mais une sensibilité. La diversification précoce de l’alimentation des nourrissons (avant 6 mois) ou le contenu de certaines préparations alimentaires sont également remis en cause. Le tabac et la pollution ne sont pas à proprement parlé des allergènes mais ils fragilisent l’organisme…


Prévenir plutôt que guérir

La prévention du risque d’allergies chez l’enfant commence pendant la grossesse. Dès le cinquième mois, une femme enceinte doit limiter la consommation des aliments allergisants. Au menu : un œuf tous les quinze jours et du poisson tous les dix jours ! Il faut éviter l’arachide qui se cache parfois dans des produits préparés.

Après l’accouchement, le lait maternel est idéal pour l’enfant. Il a des vertus protectrices sur la santé du nourrisson et diminue le risque d’allergies. A condition que la mère continue à faire attention à son alimentation. Pour celles qui n’allaitent pas, aucun problème ! Les laits de substitution sont aujourd’hui adaptés aux besoins des nourrissons. Si le risque allergique de l’enfant est trop grand, le médecin peut prescrire des préparations spéciales.

Voir Aussi

Si allergie, il y a …


S’il y a un risque d’allergie, il vaut mieux consulter un allergologue. Grâce à des tests cutanés, il déterminera précisément la nature de l’allergène. Si les tests sont positifs, il faudra vérifier systématiquement les étiquettes des emballages ou la liste des ingrédients. Certaines substances allergènes comme l’arachide se retrouvent dans quantité de produits préparés. En cas de doute, il est possible de demander aux responsables des magasins les ingrédients utilisés dans les préparations. Ils ont la responsabilité d’informer les clients qui en font la demande. Il est conseillé d’informer l’entourage (famille, crèche, nounou) de la nature de l’allergie. En grandissant, l’enfant devra acquérir certains réflexes tels que connaître les aliments interdits, ne jamais échanger ses repas…

Ainsi, en respectant un certain nombre de précautions, il est possible de limiter les réactions allergiques chez les enfants.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire