Comment reconnaître une crise d’acétone chez l’enfant ?

Vous avez peut-être entendu parler de la crise d’acétone chez l’enfant sans savoir de quoi il s’agit réellement ? Café des mamans s’est entretenu avec le docteur Carole Moreau afin de mieux comprendre cette maladie, qui peut survenir chez n’importe quel enfant lorsque celui-ci est à jeun. Causes, symptômes et solutions, nous vous expliquons tout.

 

De quoi parle-t-on lorsque que l'on évoque la crise d'acétone ?

La crise d’acétone peut survenir chez n’importe quel enfant qui reste à jeun trop longtemps. Parce que le glucose est notre principal carburant, lorsque l’organisme n'en trouve plus assez (quand on reste trop à jeun), il va puiser dans ses réserves pour produire  de l'énergie. L’acétone est le signe que l’organisme est en train de puiser dans les graisses . L'acétone de jeûne est un dysfonctionnement du métabolisme. Le corps va fabriquer de l’acétone (c’est-à-dire un dérivé de substances graisseuses produites par le foie). Ce fonctionnement n’est pas habituel. Normalement l’organisme trouve son énergie dans les glucides apportés par l’alimentation.

 

Quels sont les signes reconnaissables ?

L’acétone donne mal au ventre. Il fait vomir et souvent l’enfant refuse de manger car il est patraque. Il peut avoir de la fièvre… C’est là que ça se complique. La crise d’acétone survient souvent dans le cadre d’une infection (rhino, gastro…), qu’il faudra diagnostiquer et traiter car le principal risque c’est la déshydratation et la cause de la fièvre. Un enfant de petit gabarit qui mange comme un oiseau peut aussi se retrouver en fin de nuit sans stock de sucre. De manière générale, un enfant qui n’est pas bien, qui montre des signes de fatigue, a les yeux cernés et un caractère grognon doit attirer la vigilance. Le vomissement est un signal supplémentaire.

 

Que peut-on faire ?

En attendant le médecin, il faut re-sucrer et réhydrater l'organisme. On peur donner à l'enfant de l'eau sucrée, des petits biscuits, un peu de miel ou un soluté de réhydratation pour les plus petits. Vous réintroduisez ainsi du sucre dans le métabolisme de l’enfant qui retrouve une voie glycémique pour fabriquer son énergie.Quoi qu’il en soit, il faut un diagnostic et si les choses ne vous semblent pas tourner rond : direction les urgences. La crise d’acétone s’arrange vite quand votre enfant se “recharge en sucre”: son haleine change et il a de nouveau envie de boire et de manger .

 


Quelles ont les suites à donner ?

Votre médecin n’a pas besoin de faire un bilan compliqué pour suspecter une crise d’acétone . C'est le contexte qui donne presque toujours le diagnostic. Il vous indiquera les consignes nécessaires pour la réhydratation et soigner la maladie associée s’il y en a une. Il faut parfois une perfusion à l’hôpital.

 

Les derniers conseils du docteur

– Attention: on peut découvrir un diabète chez un enfant par une crise d’acétone. Cela nécessite un avis en urgence. L’acétone chez un enfant diabétique est grave. Ceci ne découle pas des processus décrits ci-dessus.
 
– Pour en savoir plus :
Le diagnostic de la crise d’acétone se fait facilement : la glycémie est normale ou basse et il y a des corps cétoniques dans les urines. On fait rarement ces examens car pour la glycémie. Il faut une prise de sang ou une piqûre au bout du doigt.


Merci au Docteur Carole Moreau
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire