Bébé est constipé : que faire ?

Problèmes de transit, selles qui se raréfient… Les jeunes mamans confrontées aux maux de leurs bébés se trouvent souvent désemparées. Faut-il s’inquiéter ? Quels aliments donner à son bébé pour améliorer le transit ? Réponses avec le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre.

 

Quelles sont les manifestations de la constipation ?

Le premier critère pour la constipation, c’est l’âge de la diversification alimentaire qui intervient entre 5 et 6 mois. Il est donc convenu de donner du lait jusqu’à cet âge. Les nouveau-nés se trouvent régulièrement confrontés à des soucis de transit importants. Même si les laits maternisés se rapprochent du lait maternel, ils peuvent constiper en fonction du dosage de protéines.

S’ensuit alors un cercle vicieux. Les selles se déshydratent et deviennent sèches, provoquant des fissures anales très douloureuses avec des saignements. Les bébés hurlent, ont mal. Plus ils ont mal, plus ils se retiennent. Il faut alors à tout prix éviter de se retrouver dans cet engrenage. D’où la nécessité de bien dialoguer avec les parents. De façon générale, les pédiatres interrogent toujours les parents sur le fonctionnement du transit de leur bébé. En moyenne, un tout petit fait entre 1 à 3 selles par jour. Mais tout dépend des enfants : certains vont avoir 1 selle tous les 5 jours sans pour autant être constipé. Il faut aussi rassurer les jeunes mamans : au bout de quelques mois, une raréfaction des selles est normale.

 

Comment faut-il réagir face à la constipation de son enfant ?

Il faut à tout prix éviter l’automédication et l’auto-prescription, ne pas écouter les conseils de l’entourage et ne pas donner d’huiles de paraffine qui empêchent l’absorption des vitamines. Ensuite, il faut penser à regarder la composition des laits maternisés. Certains sont trop riches en caséine. Ce sont des laits de satiété qui, certes, calent l’enfant mais favorisent la constipation . Il faut bien hydrater le bébé et utiliser des eaux riches en magnésium. Enfin, il faut s’assurer auprès du médecin qu’il ne s’agit pas d’un dolichocôlon, c'est-à-dire d’une pathologie organique souvent d’origine familiale. Le colon trop long entraîne un ralentissement du transit.

En bref deux bébés constipés ne se ressemblent pas. Il est primordial d’effectuer un état des lieux des motifs de la constipation. Je préconise le recours à des moyens physiques : vous pouvez mettre votre bébé sur le ventre sous surveillance pendant 30 minutes. En bougeant les pieds, il se masse le ventre.


 

Qu’en est-il au moment de la diversification alimentaire ? Y a-t-il des aliments à privilégier ?

Pour un bébé qui connaît des difficultés de transit, il est possible de débuter la diversification alimentaire vers l’âge de 4 mois en introduisant des fibres végétales, type bouillon de poireaux, haricots verts, épinards. Le bébé peut aussi boire, vers l’âge de 3 mois, du jus de pruneaux en ampoules qui améliorent le transit.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire