Bébé n’aime pas les petits pots : que faire ?

Il n’est pas toujours facile de faire manger nos enfants. Pas plus haut que trois pommes, ils ont déjà des idées bien arrêtées et savent ce qu’ils ne veulent pas consommer. Comment faire lorsque bébé refuse d’avaler son petit pot ? L’issue semble inévitable, vous allez devoir passer derrière les fourneaux…

 

Inutile d’être un cordon bleu pour ravir (enfin) les papilles de votre tout-petit. Grâce aux 6 astuces bien avisées de notre conseillère culinaire, Valérie Semensatis, faire manger bébé devient un jeu d’enfant. 

 

S’il regarde dans votre assiette avec envie…

 

Il boude son petit pot, pleurniche, réclame et tend les bras vers votre plat. Votre enfant a peut-être envie d’autre chose. Des désirs d’évasion, de nouvelles couleurs et d'autres saveurs… La solution est peut-être de lui mettre un peu de votre nourriture (pas trop assaisonnée) dans sa petite assiette. En lui permettant de goûter ce que vous mangez, il se sentira intégré, considéré, et entre deux bouchés de vos haricots verts vous pourrez lui glisser une cuillerée de petit pot.

 

S’il n’aime pas le goût…

 

Que celui où celle qui a déjà goûté un petit pot (et l’a apprécié) nous jette la première pierre. D’accord c’est pratique, rapide et blablabla. Mais tout de même, ce n’est pas toujours très bon. Pouvons-nous vraiment en vouloir à notre petit bout de jouer les fins gourmets ? Chères mamans, chers papas, vous allez devoir enfiler votre tablier.

 

Une question d’organisation

 

Que les parents débordés se rassurent : pas besoin de passer des heures en cuisine pour préparer le repas de votre enfant. Le soir, lorsque vous cuisinez le dîner pour vous et votre moitié, préparez en même temps la purée de bébé et réservez-la au réfrigérateur. Le moment venu, vous pourrez la réchauffer dans une casserole avec un petit fond d’eau. Si vous faites cuire des légumes pour vous (à la vapeur – la friture est fortement déconseillée aux jeunes enfants), réservez une partie pour bébé. Mixez la moitié en purée et servez-lui le reste tel quel pour varier les textures et initier votre loulou aux « vrais » légumes. Les plus prévoyants pourront s’organiser des « sessions purée » le dimanche après-midi par exemple. Préparez-en plusieurs et placez-les dans des bacs à glaçons. Laissez bien refroidir avant de placer les bacs au congélateur. Vous aurez ainsi plusieurs petites purées d’avance que vous pourrez décongeler au fur et à mesure de la semaine.

L’astuce de Valérie : décongelez deux ou trois portions de purée différentes par repas pour varier les goûts et les couleurs dans l’assiette de votre tout-petit.

 

Cuisiner les légumes de saison

 

L’été arrive doucement et les légumes de saison débarquent sur les étales. Courgettes, tomates et autres avocats raviront le palais de votre chérubin. Voici quelques idées pour faire twister ces délicieux légumes du soleil :

 

L’avocat : choisissez-le bien mûr. Vous pourrez en faire une délicieuse purée pour bébé, relevée de quelques zestes de citron. Gardez le surplus pour vous faire un guacamole, idéal pour un petit apéro entre amis.

L’aubergine : à cuisiner avec parcimonie car c’est un légume très gras. L’idéal est de la mixer avec une pointe de fromage frais (Kiri, Saint Môret).

La betterave : à mixer en petite quantité avec de la pomme de terre pour adoucir le goût. La betterave permet de varier les couleurs dans l’assiette de votre petit bout, pour le plaisir des yeux et des papilles.

La carotte : en jus ou en purée, ajoutez un peu de sucre ou de miel pour corriger l’acidité.

Le céleri : un peu amer pour les plus petits, on l’ajoute par petite touche à une purée de pommes de terre pour habituer doucement bébé à ce goût.

La courgette : comme pour l’aubergine, on la mixe avec une pointe de fromage frais ou de crème fraîche pour lui donner un côté fondant et offrir plus de consistance à la purée. On peut aussi la mixer avec du riz pour varier les textures et ajouter des féculents.

Les lentilles : très riches en nutriments essentiels, elles apportent fer et vitamines. En soupe ou en purée, on les choisit rouge ou corail pour une couleur plus attrayante et un goût naturellement parfumé.


Les petits pois : en purée avec quelques feuilles de menthe ou en velouté chaud ou froid avec une pointe de mozzarella. À déguster à la cuillère ou à la paille.

La tomate : pour varier les textures, préparez un jus de tomates bien frais à siroter à la paille. Gardez-vous en un verre, ajoutez quelques gouttes de Tabasco et régalez-vous.

 

Ajouter des protéines

 

Pour une alimentation équilibrée, les purées de légumes seuls ne peuvent suffirent. Inspirez-vous des recettes de petits pots tout fait : filet de dinde ou de poulet mixé, petits morceaux de cabillaud fondant … Il est capital d’ajouter des protéines au menu de votre enfant. En fonction de l’âge, mixez de plus en plus gros pour passer progressivement à la viande coupée en morceaux.

 

Attention à l’assaisonnement

 

On y va doucement sur le sel. Il ne faut pas dénaturer le goût des aliments. De même pour les épices, trop agressives pour l’estomac de bébé, elles pourraient l’habituer (à tort) à des saveurs trop fortes et le dissuader par la suite de manger d’autres plats plus « fades ». Si vous souhaitez tout de même relever le goût de sa purée, allez-y par toutes petites pincées ou préférez des épices douces comme la cannelle. Les écorces d’oranges confites relèveront à merveille une salade ou purée de lentilles.

 

 

Merci à Valérie Semensatis pour ses délicieux conseils.

Retrouvez toutes ces idées recettes sur son site : http://www.voyagesautourdemacuisine.com/2011/08/consultant-culinaire.html

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire