Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » A quel Ăąge apprendre une langue Ă©trangĂšre Ă  bĂ©bé ?

A quel ùge apprendre une langue étrangÚre à bébé ?

Les parents se posent aujourd’hui trĂšs tĂŽt la question de savoir comment leur enfant pourrait apprendre une langue Ă©trangĂšre dĂšs son plus jeune Ăąge. La sociĂ©tĂ© impose aujourd’hui de savoir parler une langue internationale –l’anglais gĂ©nĂ©ralement- en plus de sa langue maternelle.

Le bĂ©bĂ© a la capacitĂ© de distinguer les sons de toutes les langues. Au contact des phonĂšmes de sa langue maternelle, il perd peu Ă  peu la reconnaissance des sons qui ne font pas partie de la langue de son entourage. Plus il entend des langues diffĂ©rentes, plus ses compĂ©tences linguistiques sont accrues. Votre tout-petit est naturellement douĂ© pour les langues. Il a une oreille trĂšs dĂ©veloppĂ©e, un talent d’imitateur hors pair et il adore communiquer. Tout ce qu’il faut pour apprĂ©cier les langues Ă©trangĂšres
 surtout si son apprentissage se fait par les Ă©changes et le jeu. Les experts assurent que les bĂ©bĂ©s comprennent une langue six mois avant de pouvoir la parler. Votre bĂ©bĂ© sera surtout confrontĂ© aux sons, aux mots. Quand on chante, on raconte une histoire, on parle, il Ă©coutera, il sourira. Un jour il pourra vous surprendre, il chantera avec vous, rĂ©pĂ©tera les mots, montrera un objet et dira le bon mot. A ce moment-lĂ  vous aurez la preuve qu’il Ă©coutait.

Les Ă©tapes d’un apprentissage facile
De la naissance Ă  2 ou 3 ans, le cerveau de l’enfant est comme une Ă©ponge. La combinaison de la stimulation prĂ©coce, l’implication des parents dans le processus d’éveil optimisent le potentiel linguistique des enfants et les guident de maniĂšre rassurante dans leur apprentissage.
Avant 6 ans, les muscles audio-vocaux sont en formation. L’enfant va acquĂ©rir naturellement les intonations, l’accent, sans effort. On considĂšre que l’oreille se ferme progressivement aux tonalitĂ©s Ă©trangĂšres vers 10 ou 11 ans. Il devient alors plus difficile d’apprendre une autre langue, sans accent.

Vous ĂȘtes un couple bilingue
L’idĂ©al est de parler au bĂ©bĂ© toujours dans une mĂȘme langue, et de parler entre conjoints dans la deuxiĂšme langue. Ainsi l’enfant distinguera les deux langues, apprenant naturellement sa langue maternelle et s’initiant spontanĂ©ment Ă  la deuxiĂšme. Autre solution, chaque parent lui parle dans sa langue maternelle. Cela suppose que chacun des parents passe suffisamment de temps avec le bĂ©bé ! Un tout-petit qui assimile plusieurs langues stimule sans effort son cerveau ! Des chercheurs ont constatĂ© que les enfants bilingues ont une pensĂ©e plus crĂ©ative, plus flexible et plus ouverte, et qu’ils sont souvent plus aptes Ă  l’anticipation.


Vous n’ĂȘtes pas un couple bilingue
Inutile de faire Ă©couter une langue Ă©trangĂšre Ă  votre enfant (via un CD, par exemple), pour la lui faire apprendre "inconsciemment". L’enfant, petit ou grand, n’aura d’intĂ©rĂȘt pour une langue que si elle lui semble un moyen de s’exprimer et de communiquer avec les autres. C’est dans l’interaction qu’il aura envie de la comprendre et de la parler. Vous pouvez cependant immerger le petit enfant dans un environnement bilingue : demander Ă  une Ă©tudiante Ă©trangĂšre de venir quelques aprĂšs-midi par semaine jouer avec bĂ©bĂ©. Certaines entreprises de babysitting proposent aujourd’hui des services dĂ©diĂ©s Ă  l’apprentissage des langues Ă©trangĂšres en vous proposant des nounous originaires de diffĂ©rents pays. La jeune fille au pair Ă©trangĂšre est Ă©galement un bon moyen d’initier l’enfant Ă  une autre langue, mais ce choix n’est pas toujours Ă  la portĂ©e de tout le monde. La familiarisation avec d’autres sonoritĂ©s que les sonoritĂ©s maternelles passe aussi par des jeux que vous pouvez faire en famille avec bĂ©bé : tout Ă©veil Ă  une autre langue ne se fait que par le biais du plaisir et de la dĂ©couverte. Les bĂ©bĂ©s apprennent surtout par le biais de l’imitation et de l’observation. Usez de comptines, petites histoires, imagiers multilingues
 Mais attention, si vous ne faites que « baraguiner » avec un mauvais accent dans une langue Ă©trangĂšre, le remĂšde peut ĂȘtre pire que le mal. Mieux vaut alors, dĂšs l’ñge de 3 ans, inscrire votre enfant Ă  des ateliers d’initiation Ă  l’anglais qui fleurissent actuellement dans quasiment toutes les villes
 Si vous en avez la possibilitĂ©, vous pouvez faire le choix Ă©galement de mettre dĂšs la maternelle votre enfant dans une Ă©cole bilingue, mais les places sont rares (et trĂšs chĂšres) ; beaucoup d’écoles dites traditionnelles proposent aujourd’hui dĂšs la petite section des activitĂ©s d’apprentissage de langue Ă©trangĂšre, et quoiqu’il en soit, des textes officiels sont en vigueur afin qu’une langue Ă©trangĂšre soit enseignĂ©e dĂšs le dĂ©but du cycle 2 de l’école (grande section de maternelle).
Une langue ne sert pas seulement Ă  exprimer des idĂ©es, elle vĂ©hicule aussi des cultures, des valeurs diffĂ©rentes. Car, au-delĂ  de l’atout que reprĂ©sente le fait de parler deux langues, le multilinguisme implique une ouverture sur une autre culture, et par lĂ  mĂȘme, devenir plus tolĂ©rant et apprendre le  respect des diffĂ©rences.

S’ouvrir à une autre culture
Inscrire son jeune enfant dans un atelier d’initiation Ă  l’anglais, par exemple, c’est lui donner envie d’aimer l’anglais et s’assurer qu’il ne le verra pas comme un pensum plus tard. Sa vision des langues sera diffĂ©rente Et c’est aussi tout l’intĂ©rĂȘt de ces ateliers, lorsqu’ils sont bien menĂ©s par des animateurs et animatrices dont c’est la langue maternelle : comprendre qu’il y a d’autres pays, connaĂźtre d’autres façons de vivre, d’autres coutumes. Cela rentre dans le processus d’apprentissage, rend la langue vivante et suscite l’envie d’apprendre encore d’autres langues !

 


À lire absolument