Végétarienne et enceinte, y a-t-il un risque pour bébé ?

végétarienne-enceinte-neuf mois

Durant la grossesse, l’alimentation ne doit pas être prise à la légère. En tant que végétarienne, vous vous privez des protéines animales qui sont pourtant bénéfiques, voire indispensables pour le développement du fœtus et pour votre santé. Dans son livre « Enceinte et végétarienne » Helene Defossez, auteure française spécialiste du végétarisme et de la question animale, explique en détails les subtilité du régime végétarien.
Les risques encourus sont-ils aussi importants ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le régime végétarien chez la femme enceinte. Nous aborderons aussi les conséquences éventuelles que vous pourrez rencontrer ainsi que les précautions à prendre pour les éviter.

La viande pendant la grossesse : est-ce une nécessité ?

La viande est l’aliment le plus riche en protéines. Pendant la grossesse, le bébé se nourrit de tout ce que mange sa maman. Son développement dépend alors des apports nutritionnels qu’il reçoit. Les protéines sont des nutriments importants, car elles ont pour fonction de renforcer les muscles et elles participent à la formation des tissus fondamentaux qui constituent le corps du fœtus. La viande contient aussi du fer, et le fer est indispensable pour l’organisme, tant pour la mère que pour son bébé.

Pourquoi les protéines sont-elles indispensables ?

Notre corps a besoin de protéines car celles-ci sont constituées d’acides aminés. Les protéines provenant de la viande contiennent tous les acides aminés essentiels pour une absorption optimale de l’organisme. Mais les viandes rouges contiennent également des graisses saturées (mauvaises graisses). C’est d’ailleurs une des raisons qui poussent les végétariens à supprimer la viande de leur alimentation. Cela ne signifie pas que consommer de la viande serait néfaste pour la santé de la femme enceinte, au contraire, cet aliment est intéressant du moment qu’il est consommé de façon modérée c’est-à-dire 2 à 3 fois par semaine.

D’autres aliments sont riches en protéines

Le poisson et les fruits de mer;
Les œufs ;
Les graines oléagineuses (noix, noisettes, amandes…)
Les céréales (quinoa, boulgour, pâtes complètes, avoine, épeautre…)
Les produits laitiers (laitages et fromage)
Les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges…)
Les produits à base de soja (tempeh, tofu, germes de soja…)
Ces aliments peuvent très bien remplacer la viande dans votre alimentation. Si vous souhaitez vous tourner vers une alimentation pesco-végétarienne (sans viande) il vous faudra consommer au moins un des aliments ci-dessus afin de subvenir à vos besoins journaliers en protéines.

Les dangers du régime végétarien pendant la grossesse

Tant que vous mangez sainement, et que vous consommez tous les nutriments nécessaires au bon développement de votre bébé, il n’y a aucun risque. Être végétarien peut même être bénéfique pour votre santé du moment que vous obteniez le plus de minéraux et vitamines possibles par l’intermédiaire de ce que vous mangez quotidiennement.
Par contre, si votre alimentation n’est pas équilibrée, voici les problèmes qui peuvent survenir :

Des courbatures

Les idées reçues sont diversifiées quant aux facteurs des douleurs articulaires et musculaires, d’habitude, on se contente de se dire qu’il s’agit d’un manque de calcium. Pourtant, la carence en protéines peut aussi engendrer des douleurs. Les tissus qui composent nos muscles en ont besoin pour se raffermir, de même pour les tissus musculaires qui doivent se régénérer.

La fatigue

Toute carence en éléments nutritifs cause des coups de fatigue. Vous pouvez ressentir de la migraine ou encore des maux de tête. Si vous consultez un médecin, il vous demandera sûrement si vous êtes végétarienne ou pas.

Les pieds gonflés

En négligeant la consommation d’aliments riche en protéines, vous êtes plus exposée à la rétention d’eau. Les protéines ont aussi pour fonction de réguler la circulation des liquides dans les tissus et dans les articulations. Si vous en manquez, l’eau stagne au niveau des chevilles, voilà pourquoi les pieds sont gonflés.

La chute des cheveux et des ongles cassés

Si vous manquez de protéines, vous pourrez remarquer une chute importante de cheveux et vos ongles présentent des cassures inhabituelles. Vers le 4e mois, les ongles du fœtus commencent à pousser. Comme les protéines participent à la génération des tissus, vous ne devez pas négliger sa consommation.

Végétarienne : comment équilibrer son alimentation pendant la grossesse ?

Pour équilibrer votre alimentation, vous devez privilégier les nutriments essentiels au bon développement du fœtus.


Les céréales

En tant que végétarienne, pour ne pas être victime d’une carence en nutriments essentiels au bon développement du fœtus, vous devez favoriser certains aliments et manger équilibré pendant toute la durée de la grossesse. Comme vous exclut la viande de votre alimentation, vous devez absolument la compenser avec un régime adapté. Pour ce faire, mangez des céréales complètes et des légumineuses. Au petit déjeuner, vous pouvez vous préparer un bol de porridge à base de flocons d’avoine et de graines oléagineuses et des fruits frais, au déjeuner vous pourrez consommer une belle salade de lentilles et au diner concocter une assiette de pâtes complètes aux courgettes.

Le fer

C’est l’un des éléments les plus indispensables pour la santé de la mère et de l’enfant. Pour le bébé, le fer assure le bon fonctionnement des poumons en favorisant la circulation de l’oxygène jusqu’au placenta. Les oléagineux contiennent beaucoup de fer (noix de cajou, noisettes, noix, amandes, pistaches), mais veillez à les consommer sans sel et non grillés.

L’acide folique

La viande contient aussi de l’acide folique, communément appelé Vitamine B9. Si vous en manquez, le fœtus est plus exposé au risque de malformation. En effet, la vitamine B9 assure la composition du système nerveux et favorise la génération des globules rouges et des globules blancs. Enfin, cette vitamine est responsable de la régénération des cellules adipeuses, et de celles qui constituent l’intestin. Généralement votre médecin ou votre sage-femme qui vous suit tout au long de votre grossesse, vous prescrira de la vitamine B9.

Le calcium

Il est très dangereux de négliger le calcium pendant la grossesse. C’est le nutriment qui assure en la constitution osseuse du bébé. Plus il grandit, plus vous devez augmenter votre consommation, et ce, jusqu’à la naissance. Au dernier trimestre il faut idéalement retrouver 3 à 4 produits laitiers par jour. Nous retrouvons du calcium dans les produits laitiers (lait de vache, de brebis, lait végétaux type amandes, avoine, noisettes), les graines oléagineuses et dans certaines eaux minérales.

Les Oméga-3

Les Oméga-3, qui sont des graisses insaturées, contribuent au bon développement du cerveau de bébé. Outre les poissons gras qui sont excellente source d’Oméga-3, pour pourrez-vous diriger vers des graines oléagineuses, l’huile de colza ou de noix et des beurres d’amandes ou de cacahuètes (sans sucre ajoutés).