Neufmois.fr » Ma Grossesse » Pourquoi dois-je renoncer aux sushis ?

Pourquoi dois-je renoncer aux sushis ?

Miam, un plateau de sushi Ă  partager avec des copines en bavardant autour des catalogues de dĂ©co pour bĂ©bĂ© ! Ben non : si on peut garder les copines et les catalogues, il va falloir changer le menu ! Car les sushis peuvent ouvrir la porte de notre organisme Ă  l’anisakiase. Un parasite Ă  Ă©viter Ă  tout prix enceinte !

L’anisakiase est une parasitose cosmopolite, observĂ©e surtout au Japon et dans le Nord de l’Europe (Danemark, Pologne, Hollande et Belgique notamment) oĂč l’on consomme beaucoup de harengs peu salĂ©s et de poisson cru. Cette pathologie parasitaire est due Ă  des larves d’ascarides qui parasitent des poissons et des mammifĂšres marins et qui, une fois ingĂ©rĂ©es, vont venir se fixer sur la muqueuse gastrique et intestinale. On la contracte en consommant du poisson cru, insuffisamment cuit ou simplement fumĂ©.

 

Les symptÎmes à dépister

L’anisakiase se localise surtout Ă  l’estomac ou Ă  l’intestin grĂȘle. ConsĂ©quences : des nausĂ©es et des vomissements qui se dĂ©clarent entre quatre et six heures aprĂšs avoir mangĂ© du poisson parasitĂ© ; des douleurs Ă©pigastriques violentes, des diarrhĂ©es, parfois de la fiĂšvre, des manifestations cutanĂ©es d’allergie qui apparaissent au bout de quelques jours. L’évolution de la maladie peut aboutir Ă  une occlusion ou une perforation intestinale et Ă  une pĂ©ritonite qui constitue une urgence chirurgicale. Pas vraiment recommandĂ© quand on attend bĂ©bĂ© ! Pour confirmer le diagnostic, un certain nombre d’examens sont nĂ©cessaires, qui ne sont pas toujours agrĂ©ables ni conseillĂ©s pendant la grossesse, notamment une coloscopie et une endoscopie gastro-duodĂ©nale sans oublier un examen coprologique parasitaire de routine. Entre autres. DĂ©pister Ă©tant une chose, soigner en Ă©tant une autre, tous les mĂ©dicaments n’étant compatibles avec le bon dĂ©roulement de la grossesse.

Les mesures de prévention

S’abstenir impĂ©rativement de manger du poisson cru ou insuffisamment cuit dĂšs la grossesse connue et jusqu’aprĂšs l’accouchement. Le poisson congelĂ© Ă  -30°C aprĂšs sa capture est en principe dĂ©lestĂ© des larves mais comme on n’était pas invitĂ©e Ă  la partie de pĂȘche, par mesure de prĂ©caution, on fait cuire longuement tout poisson.

 

À lire absolument