Comment faire face aux allergies pendant la grossesse ?

Avec le printemps, les allergies se portent bien, et lorsqu’elles attendent un bébé, les femmes y sont davantage exposées. Quelle que soit la nature de votre allergie, il existe des méthodes pour diminuer les effets de l’allergie sur votre organisme. Le Docteur Bernard Poitevin, allergologue nous a aidé à faire le point !

Évitez tout contact avec le tabac: cela sensibilise et irrite le système respiratoire déjà sensible à cause de l'allergie.

Consultez un allergologue: il établira un bilan allergique en vous faisant des tests cutanés.
Si le cas d'une allergie respiratoire aux allergènes environnementaux est détecté, il faut établir des mesures de prévention contre les acariens, les spores de moisissures et à tout prix éviter les expositions aux pollens.

En effet pendant la grossesse la femme est beaucoup plus sensibilisée et sujette aux allergies. Il faut alors s'adapter à son environnement , si par exemple vous êtes allergique à la poussière demandez à un de vos proches de vous aider à faire un grand nettoyage de printemps.
Il faut avant tout déterminer les facteurs déclencheurs afin de les éviter le plus possible et d'y remédier au plus vite.

Si vos allergies sont présentes depuis toujours il est important d'en parler à votre médecin avant  de concevoir un enfant afin de s'assurer que votre traitement soit compatible avec une grossesse.

Dans le cas où vous preniez déjà un traitement pour lutter contre votre allergie, il ne faut pas le stopper brutalement parce que vous êtes enceinte. C'est au médecin de prendre cette décision, car l'allergie en question pourrait être bien plus néfaste pour le fœtus et la mère que le traitement lui même.


Dès qu'un symptôme suspect apparaît pendant la grossesse il faut consulter votre médecin pour qu'il diagnostique l'allergie et qu'il vous propose un traitement pour soulager vos symptômes.


    
Certains médicaments peuvent être prescrits pendant la grossesse, en voici la liste :

  • Les antihistaminiques : uniquement les traitements locaux sont autorisés. Pour les autres on ne sait pas encore si les effets sont néfastes ou pas pour le bébé.
  • Les anti asthmatiques : ils sont à la fois autorisés et conseillés mais à faible dose. On privilégiera un asthme bien traité et qui se stabilise plutôt qu'une situation mettant le fœtus en danger.
  • L'homéopathie : Elle est sans danger pendant la grossesse. C'est le traitement le plus souvent prescrit notamment pour traiter les rhino-conjonctivites allergiques. Cependant ne vous limitez pas au traitement homéopathique de base et consultez un médecin si les symptômes sont trop gênants.


Selon les femmes, les allergies peuvent s'améliorer au cours de la grossesse, pour d'autres elles s'aggravent ou bien restent au même stade. Il n'y a pas de règle prédéfinie, cela pourrait être causé par un déséquilibre hormonal.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire