Neufmois.fr » Ma Grossesse » Malbouffe pendant la grossesse : un risque d’addiction pour l’enfant

Malbouffe pendant la grossesse : un risque d’addiction pour l’enfant

L’étude a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e par The FASEB journal. Une consommation excessive de malbouffe pendant la grossesse augmente les chances que votre enfant soit accro Ă  ce type d’alimentation. En effet, un rĂ©gime alimentaire trop riche en graisse et en sucres nuit au bon dĂ©veloppement nutritionnel de votre enfant. Explications !

Les effets de la malbouffe sur votre bébé

Une alimentation principalement axĂ©e sur la « junk food » va modifier le dĂ©veloppement de la « voie de signalisation opioĂŻde ». Celle-ci est situĂ©e dans le cerveau du bĂ©bĂ©. Qui plus est, cela entraĂźnera une diminution de la sensibilitĂ© aux opioĂŻdes qui sont libĂ©rĂ©s lors de la consommation d’aliments gras et sucrĂ©s.
Cette diminution de la sensibilitĂ© aux opioĂŻdes chez l’enfant entraĂźne alors une tolĂ©rance Ă©levĂ©e Ă  la malbouffe. Celle-ci sera accompagnĂ©e d’un besoin toujours plus fort d’en consommer. Et cela afin d’obtenir cette sensation de rĂ©compense bien connue lors des addictions.

Pour aboutir Ă  cette conclusion, le Dr Muhlausa et son Ă©quipe ont menĂ© cette Ă©tude sur des bĂ©bĂ©s rats provenant de deux groupes diffĂ©rents. Le premier a Ă©tĂ© nourri Ă  partir d’une alimentation normale. Le deuxiĂšme avec divers aliments de type malbouffe au cours de la grossesse ainsi que de l’allaitement.

Les rĂ©sultats indiquent que le blocage des rĂ©cepteurs opioĂŻdes agit beaucoup moins bien pour rĂ©duire les matiĂšres grasses et le sucre chez les petits de mĂšre nourries avec une alimentation grasse et sucrĂ©e. Ce qui montre que la « voie de signalisation opioĂŻdes » chez ces nouveaux nĂ©s est moins sensible que chez les bĂ©bĂ©s provenant des mĂšres Ă  l’alimentation Ă©quilibrĂ©e. En d’autres termes, les neurones chez l’enfant sont trĂšs rĂ©ceptifs Ă  la molĂ©cule qui se dĂ©gage lors de l’ingestion d’aliments gras. Comme s’ils possĂ©daient une sorte de « mĂ©moire » gustative et c’est cela qui provoque cette dĂ©pendance.


Cependant mesdames, nul besoin de s’inquiĂ©ter si vous craquez de temps en temps pour une pizza. Ni mĂȘme si l’envie de frites se fait trop pressante. Vous avez Ă©videmment le droit d’en consommer pendant votre grossesse, il faut juste savoir ĂȘtre raisonnable !

Source :

The Faseb Journal


À lire absolument