Six mois parmi les bébés nageurs, comment ça s’est passé ?

Quelle joie quand j’ai reçu en cadeau de naissance, un bon pour un semestre de bébé nageur ! J’y ai vu l’occasion de partager un vrai moment de complicité avec ma fille et je n’étais pas été déçue…

Une première expérience stressante….

J’avoue que quand je suis arrivée à la piscine avec ma fille de trois mois, la première fois, je n’étais pas franchement sereine ! Elle paraissait tellement petite dans ce grand bassin ! Et je ne vous raconte pas l’étape d’avant : le change et la préparation. Heureusement, son papa était là pour m’aider, car, avec un bébé qui ne tient même pas assis, c’est compliqué de se changer…

La préparation avant …

Je lui avais choisi le plus joli des maillots de bain et un bonnet rose bonbon pour ne pas avoir les réflexions du type : « qu’il est beau ce petit bonhomme ! » Et là aussi, ce n’était pas très simple… La piscine exige un bonnet de bain même pour les bébés. Ça n’a pas été facile d’en trouver et surtout de lui faire garder sur la tête (car forcément, la taille junior était trop grande !).

…le grand plouf !

Enfin prêtes, nous avons plongé ! Le gros avantage, c’est que l’eau est à 33 degrés ! Un plaisir… Surtout en plein mois de janvier quand il fait 0 dehors. Et après quelques appréhensions, ma fille s’est détendue ! Impressionnée par tous les enfants qui l’entouraient, elle ne savait plus où donner de la tête. Entre les tapis colorés, les jeux, les arrosoirs et les explications de la monitrice, nous n’avons pas vu la demi-heure passée… Ce n’est que quand ses lèvres sont devenues légèrement bleutées que j’ai compris qu’il fallait sortir !


Un nouveau rythme de vie (que du plaisir !)

Puis, nous avons enchaîné les séances… C’est devenu notre petit rituel à 9 heures le samedi matin. Même si le réveil a été dur parfois, nous étions vite réveillées par l’eau et les rires des enfants. Chaque semaine, nous apprenions une nouvelle technique pour tenir son bébé, jouer, lui enlever la peur de l’eau… Nous avons même tenté les immersions. L’une contre l’autre, la tête dans l’eau, elle n’a pas vraiment apprécié !

Et maintenant ?

Au bout de six mois, nous avons pris nos marques toutes les deux ! Je peux, maintenant, y aller seule avec elle, sans problème. Et, elle commence à prendre de l’assurance… Même si je pense que l’eau n’est pas son domaine de prédilection ! Elle reste neutre, un peu craintive et toujours serrée contre moi… Alors que les autres enfants s’amusent, elle, elle les observe et se détend. Quoiqu’il arrive, je pense que ça lui fait le plus grand bien… Elle sait déjà ce que c’est que d’avoir la tête sous l’eau et je sens qu’elle se relaxe. La piscine est le seul endroit où elle arrête de bouger ! Nous sommes prêtes pour la mer pour l’été !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire