La garde alternée ou comment préserver le lien entre les parents et l’enfant

La plupart du temps, les enfants sont confiés à leur mère, leur père ne les voyant, dans le meilleur des cas, qu’un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Mais une autre solution s’offre aux parents séparés : la garde alternée.

Une semaine chez papa et une autre chez maman : c’est le principe de la garde alternée. Elle a l’avantage de maintenir les liens avec les deux parents de façon régulière, même s’il est inconfortable pour les enfants de passer d’une maison à l’autre. La résidence alternée est donc entrée dans les mœurs, ou presque : on est passé en dix ans de 1 à 10 % des parents divorcés. Elle suppose par contre un minimum de moyens financiers, deux appartements assez proches et suffisamment grands pour loger ses enfants et des horaires de travail pas trop lourds pour pouvoir leur consacrer du temps. Elle implique aussi que les parents conservent des relations correctes pour pouvoir facilement communiquer entre eux. Jusque-là, d’ailleurs, les juges se contentaient d’entériner une décision prise en commun par les parents, mais ils ont désormais, l’éventualité d’imposer une résidence alternée, même si la mère n’en veut pas.

Cependant, certaines voix s’élèvent contre ce système de garde : certains spécialistes craignent en effet qu’il ne soit pas bénéfique pour l’enfant. Ils redoutent que, passant d’une maison à l’autre, l’enfant vive alors dans une instabilité permanente. D’autres s’interrogent : la séparation avec la mère pourrait également poser des problèmes. Le père peut-il remplacer la mère pendant une semaine chez un tout petit ?

Mais les avantages sont heureusement aussi bien réels, aussi bien pour les parents que pour les enfants. La résidence alternée est pour les enfants une splendide preuve d’affection de leurs deux parents. C’est un bon moyen pour eux de voir leur mère et leur père et de ne pas se sentir obligé de faire un choix entre les deux. Pour les pères, c’est le meilleur moyen de conserver un lien solide avec leur enfant. Les mères aussi s’y retrouvent car une semaine sur deux, elles peuvent vivre non seulement en tant que maman mais aussi en tant que femmes. C’est le moment pour elle de planifier les sorties avec les copines ou les réunions de boulot qui débordent sur la soirée !

Voir Aussi

Certes, aucune étude n’a montré qu’il existait un mode de garde meilleur qu’un autre pour l’enfant. Quelque soit l’adresse de l’enfant, celui-ci ne s’epanouira plus facilement si les parents se concentrent sur l’intérêt de ce dernier et non sur leurs problemes de couple. Les parents doivent faire l’effort de se parler, même si un gouffre les sépare au début en tout cas. Quelque soit le mode garde choisi, il est préférable pour l’enfant que les parents aient des échanges fréquents pour faire le point sur les détails matériels et l’éducation des enfants, et qu’ils conservent un minimum d’estime et de confiance l’un pour l’autre.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire