Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Comment annoncer la sĂ©paration Ă  son enfant ?

Comment annoncer la séparation à son enfant ?

Une séparation est difficile à vivre pour un enfant. Et il faut trouver les mots justes et apaisants pour lui en parler. Un tas de question se posent alors. Comment et quand lui dire ? Comment le rassurer ? Et surtout, que doit-on dire à son enfant sans le culpabiliser ?

Que faut-il dire à son enfant ?
Tout d’abord, il s’agit de faire comprendre à l’enfant que la décision de divorcer vient uniquement des parents et qu’elle vient du fait qu’ils étaient malheureux ensemble. Pour éviter que les choses se passent mal à la maison, ils décident de se séparer, pour le bien de tous. S’ils ne se séparaient pas, tout le monde serait malheureux, les parents comme les enfants. Lorsqu’on ne s’aime plus et que l’on se dispute en permanence, ce n’est plus vivable. Il faut bien expliquer que les problèmes des parents concernent seulement les parents. Même si les parents ne s’aiment plus, vous resterez toujours sa maman et son papa et que rien ne pourra changer cela. Il faut insister sur le fait que l’enfant n’y ait pour rien dans cette séparation afin d’éviter la culpabilité.

Quand lui annoncer ?
Tant que les parents ne sont pas certains de divorcer, il ne sert à rien de l’évoquer. Sinon, l’enfant n’y comprend plus rien et risque de penser qu’il est de son ressort d’arranger la situation. Il développe un sentiment de toute-puissance, puis de culpabilité si ses parents finissent par se séparer. Pendant la période où la relation se dégrade, mais où l’on ne prend pas encore la décision, on peut recourir à des formules comme : « Tu vois que cela ne va pas bien entre ton père et moi. Nous allons réfléchir tous les deux à ce que nous allons faire et nous te dirons ce qu’il en est dès que nous serons décidés. » Une fois la décision prise, les parents l’annonceront ensemble de préférence.

Comment le rassurer ?

On ne peut divorcer de ses enfants ! Le couple parental reste uni même si le couple conjugal est en crise. Un enfant doit sentir que l’intégrité du couple parental est maintenue et qu’il grandira entouré de l’appui maternel et de l’appui paternel dans leurs différences. Il a besoin de savoir que ses deux parents seront responsables de son éducation et de son cadre de vie, qu’ils prendront ensemble les décisions le concernant, qu’il pourra voir son père et sa mère aussi souvent qu’il en aura besoin et qu’ils tiendront, dans la mesure du possible, un discours commun. Il est donc essentiel de se mettre d’accord sur l’organisation pratique de sa future vie avant de lui parler du divorce. Tant qu’il subsiste des désaccords sur les modalités de garde, mieux vaut ne rien dire.

À lire absolument