Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » En 2011, et si je domptais mon boss ?

En 2011, et si je domptais mon boss ?

Nous savons toutes que le monde de l’entreprise est une jungle oĂč rĂŽdent de trĂšs grands prĂ©dateurs. Un seul moyen de les dompter et de ne pas nous faire dĂ©vorer : essayer de dĂ©coder certains comportements.

Les réunions qui n’en finissent plus… Les dossiers qui empiètent sur le week-end… Difficile pour notre supérieur hiérarchique de se mettre à la place d’une maman active. Délicat de faire comprendre à notre entourage professionnel que ce n’est pas de gaieté de coeur qu’on pose une journée parce que le petit dernier a les oreillons… Apprivoiser son boss et ses collègues de bureau ? Pourquoi pas en 2011 ? Pour réussir dans cette entreprise peu banale, nous devons avant tout accorder nos pendules et nous faire respecter. Ce n’est que par ce biais qu’il nous sera possible d’apprivoiser la bête. Mettons un point d’honneur à cerner la personnalité de notre boss. Il s’agit de prendre le temps de connaître ses qualités humaines afin de pouvoir en jouer sans en avoir l’air et ainsi le mettre dans notre poche.

Nous armer de patience et de détermination

C‘est une stratégie en plusieurs étapes qu’il va falloir mettre en place. Dans un premier temps, Nous pourrons nous montrer rassurantes et surtout dignes de sa confiance. Avec un peu de patience, nous verrons bientôt les résultats. En le rassurant, notre patron verra en nous une personne fiable sur qui il peut s’appuyer.

Nous pouvons aussi jouer la carte de la valorisation, et l’esprit d’équipe. Si l’une de ses idées ou de ses projets se concrétisent, nous pouvons marquer le coup en vantant les mérites de l’équipe, sans toutefois aller jusqu’à la complaisance ! Même si nous raisonnons différemment, l’essentiel est d’atteindre un objectif professionnel identique. Alors, même si nous avons aussi notre mot à dire, respectons le point de vue des collègues et du patron. Nous pouvons aussi prendre des initiatives tout en le consultant, c’est sûr, il appréciera le geste. On peut même proposer une petite séance de team building en organisant une activité entre midi et 14 heures. Un cours de cuisine collectif par exemple ?

Au final, en domptant notre boss en douceur, l’ambiance sera toute autre au bureau ! Nous constaterons que le courant passe mieux et il nous sera plus facile de nous rendre au boulot après cela. Et petit à petit, nous lui ferons comprendre que les réunions à 19h30 et les dossiers à traiter à la maison, pour une mère de famille, ce n’est pas l’idéal !

À lire absolument