Je n’ai pas assez de lait

Le lait maternel, c’est ce qui existe de meilleur pour un nourrisson. Même si la nature fait bien les choses, allaiter n’est pas inné. Les premières semaines sont en effet souvent difficiles. Mais passé ce cap, nous vivrons des moments inoubliables d’intimité et d’échanges avec notre tout-petit.

Si nous désirons nourrir notre bébé au sein, un peu de préparation alliée à une bonne dose de patience et de persévérance sont indispensables. Car nourrir notre enfant au sein ne va pas forcément de soi. Il faut enclencher la montée de lait, mais peu d’entre nous le savent. Ce qui peut souvent nous amener à penser que nous n’avons pas assez de lait, voire pas de lait du tout !

Si notre enfant n’a pas été mis au sein très tôt, la lactation ne sera pas stimulée. C’est en effet la succion exercée par lui sur le sein qui enclenche la lactation. Or, si notre enfant n’est pas mis au sein durant les six premières heures suivant la naissance, son réflexe de succion va s’altérer, il ne tétera pas bien, et les montées de lait s’en ressentiront.

Au départ, les montées de lait sont irrégulières. Il faut un mois, un mois et demi pour qu’elles se mettent en place régulièrement. Seule une sollicitation fréquente peut encourager la montée de lait. Pour résumer, plus bébé tétera et plus on aura du lait. Et pour celles d’entre nous qui estiment n’avoir pas assez de lait, boire davantage d’eau augmente la quantité de lait produite.

Certaines femmes n’ont pas assez de lait


A l’exception de quelques femmes dont les canaux galactophores ont pu être endommagés lors d’une intervention, nous pouvons toutes nourrir notre enfant en quantité et qualité suffisantes, pendant six mois au moins. A condition, bien sûr, de nous alimenter correctement, de dormir assez et d’avoir confiance en nos capacités. Bébé stimule la quantité de lait qui lui est nécessaire. La montée de lait est variable d’une mère à l’autre et peut survenir entre le 2ème et le 5ème jour. Bébé tète peu suivant les premiers jours de l’accouchement. Une petite poitrine recèle la même quantité de lait qu’une grosse. La capacité d’allaiter ne dépend pas de la taille.

Mais il y a toujours quelques moments de doutes. Bébé pleure et nous ne sommes pas sûres qu’il ait assez mangé. C’es situations sont souvent à l’origine d’angoisses… Si l’allaitement prolongé nous tient à cœur, nous pouvons nous tourner vers la Leche League, qui a toujours de bons conseils et dont les permanences existent dans de nombreuses villes de France. Si nous voyons que bébé n’est pas assez nourri, nous pouvons toujours lui proposer une alimentation mixte ou le sevrer et lui donner le biberon. Notre bébé grandira aussi bien que s’il était nourri au sein. Nous n’avons pas à nous sentir coupable. L’essentiel est que notre enfant soit nourri avec plaisir pour que ce lien si riche entre la maman et le bébé puisse s’établir.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire