Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Les contraceptions classiques

Les contraceptions classiques

Quelques semaines aprĂšs ĂȘtre rentrĂ©e de la maternitĂ© avec votre petit bout, vous respirez le bonheur en tant que maman et vous Ă©prouvez le besoin de vous Ă©panouir de nouveau dans votre couple. Votre seul souci, retomber enceinte ! Un rendez-vous chez votre gynĂ©cologue s’impose alors pour dĂ©cider d’une mĂ©thode contraceptive la mieux adaptĂ©e Ă  votre style de vie. Mamanmagazine.com vous offre un petit aperçu de ce qu’il se passe sur le ‘marché’ de la contraception.

Dans la majoritĂ© des cas, vous pouvez reprendre votre contraception habituelle (pilule, anneau, implant) aprĂšs l’accouchement, si vous n’avez pas de contre-indications mĂ©dicales. MalgrĂ© tout, il est prĂ©fĂ©rable d’attendre quelques temps car la coagulation sanguine est plus facile, et le risque de phlĂ©bite (caillot de sang dans une veine) est important. Le plus judicieux est d’utiliser une autre mĂ©thode en attendant le retour de vos menstruations.

La pilule Ɠstro-progestative (si vous n’allaitez pas)
Dix jours aprÚs la naissance de votre petit bout, vous pouvez prendre une pilule oestro-progestative. Si vous étiez déjà habituée à ce type de contraception avant votre grossesse, vous pourrez la reprendre sans problÚme.

La Micropilule préconisée pour les mamans qui allaitent)
Contrairement aux oestrogĂšnes, la progestĂ©rone ne modifie ni la quantitĂ© ni la composition du lait maternel. Par contre, c’est une pilule assez contraignante puisqu’il faut que vous la preniez Ă  la mĂȘme heure tous les jours ! Vous n’avez qu’une marge de trois heures maximum. Pour les mamans qui sont lassĂ©es de prendre la pilule, vous ĂȘtes gĂątĂ©es ! Vous pourrez reprendre votre pilule d’avant grossesse une fois que votre bĂ©bĂ© sera sevrĂ©.


Le diaphragme
Si vous portiez un diaphragme avant votre grossesse, il est inutilisable aujourd’hui puisque les dimensions de votre vagin et de votre utĂ©rus ont complĂštement changĂ©. Revenir Ă  la mĂ©thode naturelle (retrait avant Ă©jaculation), c’est assez risquĂ© mĂȘme si vous avez confiance en votre doux et tendre

Les spermicides
Vous pouvez trouver les spermicides sous diffĂ©rentes formes : crĂšme, gel, ovules ou encore tampons imprĂ©gnĂ©s. Les rĂšgles sont strictes : il faut introduire le produit avant chaque rapport, ne pas faire de toilette intime dans les 2 heures qui prĂ©cĂšdent et qui suivent le rapport. Si votre vagin est encore irritĂ©, le spermicide a un pouvoir lubrifiant qui rendra vos rapports plus confortables. Mais c’est un moyen de contraception temporaire, mieux vaut l’associer au prĂ©servatif pour Ă©viter tout risque.

Les préservatifs masculins et féminins
Le prĂ©servatif masculin est bien connu pour son efficacitĂ©, il rĂ©duit les risques d’infection. Cependant, la muqueuse vaginale Ă©tant particuliĂšrement sensible pendant l’allaitement notamment, prĂ©fĂ©rez plutĂŽt les prĂ©servatifs lubrifiĂ©s. Le prĂ©servatif fĂ©minin lui aussi est efficace, mais pas trĂšs pratique Ă  mettre en place ! Vous aurez certainement besoin d’un peu d’entraĂźnement ! Si vous n’ĂȘtes pas certaines malgrĂ© tout de l’efficacitĂ© du prĂ©servatif, n’hĂ©sitez pas Ă  l’associer Ă  un spermicide.

Le stérilet
ConseillĂ© pour les femmes qui ont dĂ©jĂ  eu un enfant en raison de risques infectieux, c’est le moyen de contraception idĂ©al pour les femmes qui allaitent
et celles qui n’allaitent pas d’ailleurs ! Le stĂ©rilet est posĂ© par votre gynĂ©cologue environ deux mois aprĂšs votre accouchement ; Il faut en effet attendre que votre utĂ©rus ait repris sa taille normale pour Ă©viter les complications (risque d’expulsion si le col est encore dilatĂ©). Cet objet en plastique en forme de T, mis en place dans votre utĂ©rus empĂȘchera la nidation. Sa pose est indolore et se fait aprĂšs une dĂ©sinfection vaginale, gĂ©nĂ©ralement dans les premiers jours du cycle.


Il existe deux types de stĂ©rilet : le premier est composĂ© d’une partie en cuivre, qui va Ă  la fois dĂ©truire les spermatozoĂŻdes prĂ©sents dans l’utĂ©rus et va rendre impossible l’implantation d’un Ɠuf. Le deuxiĂšme type va diffuser une dose de progestĂ©rone qui va amincir la paroi de l’utĂ©rus pour empĂȘcher la nidation. Il va Ă©galement Ă©paissir le mucus du col (sĂ©crĂ©tion des muqueuses) pour « barrer » le passage aux spermatozoĂŻdes.

ConsidĂ©rĂ© comme Ă©tant le deuxiĂšme moyen de contraception le plus utilisĂ© par les Françaises, sa fiabilitĂ© est excellente ! Par contre, le stĂ©rilet, comme l’implant, ont une durĂ©e de vie limitĂ©e ! Entre 2 et 5 ans selon les marques. Des complications peuvent nĂ©anmoins survenir chez certaines. Vous pouvez avoir des rĂšgles abondantes et irrĂ©guliĂšres, des douleurs dans le bas ventre, des douleurs au niveau des seins, ou encore des maux de tĂȘte. Le stĂ©rilet doit ĂȘtre vite oubliĂ©, si ce n’est pas le cas, consultez au plus vite votre mĂ©decin !


À lire absolument