Câlins pendant l’allaitement… évidemment !

Il n’y a pas si longtemps, il existait des interdits très forts qui pesaient sur l’allaitement et la sexualité. Un tabou qui n’a pas sa raison d’être. Des retrouvailles sous la couette sont parfaitement possibles même si nous donnons le sein au petit. Si l’envie est là pour chacun des deux, il suffit de se laisser aller, sans oublier la contraception.

Est-ce que allaiter bébé veut dire que nous n’avons pas le droit de retrouver Jules pour des galipettes ? Non, il n’y a aucun interdit à ce sujet. Bien au contraire, l’allaitement n’est pas un obstacle à la sexualité d’un couple.

Il n’existe heureusement aucune contre-indication à allaiter son bébé et à reprendre une activité sexuelle. Le tout c’est d’être prête dans le corps et dans la tête. Pour certaines d’entre nous, donner le sein à bébé renforce la libido. D’ailleurs l’ocytocine, une hormone responsable de l’écoulement du lait est surnommée aussi l’hormone « de l’amour ». En revanche, l’allaitement et la chute des oestrogènes ont aussi pour conséquence une sécheresse vaginale qui rend moins agréable la reprise de l’activité sexuelle.

Laissons-nous aller vers de nouvelles sensations…

C’est pourquoi, les couples qui sont déjà passés par là parlent de nouvelles sensualités. Les câlins ne riment pas obligatoirement avec la classique pénétration ; des massages sensuels, des préliminaires soignés et prolongés contribuent à se retrouver sous la couette. Le mieux c’est d’en glisser quelques mots à notre compagnon pour que chacun puisse respecter le rythme, les désirs, les besoins de l’un et de l’autre. Surtout évitons de croire à cette vieille idée reçue, c’est-à-dire que le sperme va modifier la valeur nutritive du lait. A ce jour, il n’y a aucune étude scientifique qui a prouvé que le sperme pouvait dénaturer le lait maternel.

Un tabou sur les seins ?

Qu’en est-il des seins? Certains hommes arrivent à érotiser les seins d’une femme qui allaite, d’autres pas. Le lait qui s’écoule de temps en temps peut ne pas leur donner envie ni à nous d’ailleurs. Qu’on se rassure, au bout de quelques temps la lactation va se réguler, et les écoulements nocturnes ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

En attendant, des seins qui allaitent peuvent être une nouvelle source de plaisir. Ils sont certainement plus lourds, mais ils ne sont pas moins sexy et attirants. Aussi, des câlins plus doux, plus lents seront appréciés par chacun. Sauf s’ils sont vraiment douloureux, dans ce cas, il vaut mieux éviter et nous laisser aller à de nouvelles découvertes afin de redécouvrir la jouissance. Certaines femmes vont aussi mal assumer les caresses de leur homme sur leur poitrine. Pour elle, leur sein est désormais un domaine réservé : celui de bébé. Il leur faudra sans doute un peu plus de temps et donc la patience et la compréhension de Monsieur, pour les investir à nouveau d’une charge érotique.


L’allaitement n’est pas une contraception !

Attention, l’allaitement n’est pas une mesure contraceptive efficace car l’ovulation est imprévisible. Si nous avons été sous pilule avant la grossesse, notre gynécologue nous prescrira des mini-pilules, c’est-à-dire celles qui ne contiennent pas d’oestrogènes. Ces hormones sont déconseillées pendant l’allaitement puisqu’elles réduisent la production du lait. Cela dit, les effets à long terme des mini-pilules à base de progestérones sur l’enfant ne sont pas connus. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour une autre méthode de contraception.

En résumé, une fois que nous nous sentirons prêtes, il ne faut pas hésiter à se jeter sous la couette. Cela ne peut que nous faire du bien !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire