Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » Bien manger pour allaiter  !

Bien manger pour allaiter  !

Vous avez pris de bonnes habitudes alimentaires pendant votre grossesse ? Et bien, gardez-les ! Ceci est d’autant plus valable si vous allaitez. Votre enfant a besoin de vous pour se nourrir. Faites attention Ă  votre alimentation, enrichissez-la pour que bĂ©bĂ© ne manque de rien. Il ne s’agit pas de manger plus mais de manger mieux.

L’allaitement présente des qualités indéniables. Tous les constituants du lait maternel permettent à votre enfant de se développer mais aussi de se protéger. Il est un garant de sa bonne santé. De plus, il a l’avantage d’être toujours prêt, stérile et à la bonne température ! A vous de jouer pour préserver les qualités nutritionnelles de votre lait. Il vous faut adopter ou conserver une alimentation équilibrée et diversifiée. mamanmagazine.com fait le point sur vos besoins…

Quels apports privilégier ?

Vous avez, tout deux, besoin de calcium. Il assure la croissance et l’entretien des os. Vous devez en consommer 1 200 mg par jour. Si vous détestez boire du lait, ne vous forcez pas. Optez plutôt pour des fromages, des desserts lactés ou encore des plats cuisinés à la béchamel. On en trouve aussi dans certaines eaux minérales, dans les choux et les agrumes.

L’organisme a besoin de fer : 10 mg par jour. Il assure le transport et la fixation de l’oxygène. Le fer le mieux assimilé se trouve dans les viandes et les poissons. Mais on en trouve aussi dans les fruits de mer, les légumes et fruits secs. Et le chocolat !

Les protéines sont très importantes. Elles interviennent dans la construction des muscles et des os. Durant l’allaitement, il vous est recommandé d’en consommer 80 g par jour. Les protéines sont présentes dans de nombreux aliments : il existe des protéines animales, végétales et lactées. Les viandes, les poissons et les œufs en contiennent le plus. Attention aux excès cependant. Il ne faut pas consommer plus de 3 ou 4 œufs par semaine car le jaune est riche en cholestérol ! Si vous aimez le fromage blanc, c’est l’occasion de vous faire plaisir : il vous apportera protéines et calcium.

Mangez des fruits et des légumes. Les vitamines contenues dans ces aliments sont indispensables au bon fonctionnement du corps. Pour conserver leur qualité, consommez-les crus ou cuits à la vapeur. Lavez-les bien et conservez la peau quand cela est possible.

Attention !

Evitez les aliments susceptibles de troubler votre digestion et celle de bébé : les sauces, les fritures, les assaisonnements, les produits sucrés… Vous pouvez continuer à manger épicé, en restant raisonnable. Si vous avez un doute sur un aliment, faites un test : mangez-en et attendez quelques jours les réactions de bébé avant d’en consommer à nouveau. S’il a des problèmes de digestion aux deux essais, cela signifie que cet aliment ne lui convient pas ! Et si vous ne savez pas résister à certains plaisirs, sachez que le mot d’ordre est modération ! Vous pouvez boire 1 à 2 tasses de café par jour. L’alcool oui, mais très peu ! Et si vous êtes fumeuse, arrêtez ou diminuez au maximum. Dans tous les cas, succombez après la tétée de bébé, jamais avant !

Derniers conseils : Buvez de l’eau, jusqu’à 2 litres par jour. Ne prenez jamais de médicaments sans avis médical et reposez-vous. La fatigue peut causer une baisse de la sécrétion lactée. Les apports pour 100 grammes d’aliments consommés :

Calcium
Fer
Protéines

Emmental : 1 190 mg
Bœuf rôti : 4,5 mg
Poulet : 26.4 g
Yaourt : 150 mg
Foie de veau : 8 mg
Bifteck de bœuf : 28 g
Lait : 130 mg
Foie de volaille : 9.1 mg
Saumon : 20.8 g
Orange : 40 mg
Boudin noir : 14 mg
Thon : 29.7 g
Un œuf : 12.5 g

À lire absolument