Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » Allaiter au-delĂ  de six mois, c’est bizarre ?

Allaiter au-delà de six mois, c’est bizarre ?

Allaiter oui, mais allaiter jusqu’à quand ? Si nous sommes disponibles, nous pouvons choisir d’allaiter bĂ©bĂ© au-delĂ  de six mois. Notre enfant a besoin d’apports en lait tous les jours jusqu’à l’ñge de deux ans. Un allaitement prolongĂ© peut quelques fois ĂȘtre mal perçu, mais il ne peut faire de mal Ă  bĂ©bĂ© !

Les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à vanter. Pour que cette démarche soit pleinement profitable, il est conseillé aux mamans qui allaitent de donner exclusivement du lait maternel pendant les premiers six mois de la vie de bébé. Car le lait maternel contient des anticorps qui aident bébé à lutter contre les infections. Pourquoi six mois ? Faut-il arrêter d’allaiter au-delà de cette limite ? Selon la Leche League, il existe un intérêt nutritionnel à donner le sein au-delà de la première année de l’enfant.

Aucune contre-indication ne vient interdire l’allaitement au-delà de six mois. En donnant le sein plus longtemps à notre enfant, nous prolongeons les tendres moments d’intimité avec lui et lui offrons un capital santé très important. L’allaitement prolongé est également très bénéfique pour nous : il a été prouvé qu’il protégeait de bien des maladies graves. Si le sevrage ne se fait pas naturellement, nous pouvons sans problème allaiter notre enfant jusqu’à l’âge de quatre ans.

A six mois, allaitement exclusif ou mixte ?

Notre entourage peut voir d’un mauvais œil le fait de continuer à allaiter bébé après ses six mois. La société pense qu’en allaitant trop longtemps un enfant, nous l’empêchons d’acquérir son autonomie. Au contraire, nous tissons des liens profonds avec bébé. C’est aussi un choix que nous faisons ou juste une envie que nous avons et que nous assumons. Tout comme le fait de ne pas allaiter d’ailleurs. Et peu importe ce que peuvent en penser nos voisins…

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé recommande une alimentation mixte à partir de six mois. Au fur et à mesure que bébé grandit, il a besoin d’autres apports. Si nous décidons de sevrer notre enfant avant les six mois, nous introduirons alors le lait infantile et petit à petit, nous diversifierons son alimentation. Mais certaines mamans font le choix de continuer l’allaitement maternel tout en abordant la diversification alimentaire. Les deux sont tout à fait conciliables. Le lait maternel continue de protéger les enfants, notamment contre les infections gastro-intestinales. Mais un supplément en vitamines et calcium peut être nécessaire et l’introduction d’une alimentation solide, une solution.

Mais une chose est sûre : le fait de l’allaiter au-delà de sa première année n’aura aucun effet néfaste sur lui Il n’y a pas de conséquences négatives d’un point de vue psychologique pour l’enfant. Il se développera normalement et saura tout aussi autonome qu’un autre enfant qui n’aura pas été allaité au-delà des six mois.

À lire absolument

Laisser un commentaire