Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » 7 conseils Ă  suivre si vous dĂ©cidez d’allaiter

7 conseils Ă  suivre si vous dĂ©cidez d’allaiter

Nous sommes une maman sur deux Ă  allaiter pour des raisons propres Ă  chacune d’entre nous. L’allaitement est une option naturelle et Ă©conomique. Si l’allaitement se passe bien, le lait maternel est la meilleure option pour que bĂ©bĂ© fasse ses premiers pas dans sa vie. Quelques conseils permettent de prendre le bon dĂ©part.

1. Ne pas paniquer si le lait tarde à monter. Les débuts de l’allaitement sont parfois difficiles et notre moral influe sur la sécrétion de lait. La fatigue n’arrange rien. Pour stimuler la lactation, rien de mieux que de faire téter bébé des deux côtés.

2. Il n’y a pas d’horaire pour les tétées pendant les premières semaines : dès que bébé en manifestera l’envie, on le mettra au sein. Petit à petit, il boira toutes les 3 ou 4 heures. Mais nourrir son enfant à la demande ne signifie pas qu’il a droit au sein toutes les 5 minutes ! Dans la mesure du possible, on maintient au minimum 2 heures d’intervalle afin de faciliter la digestion mais si bébé a faim, son estomac n’y peut rien. Il faut bien le satisfaire ! Et n’oublions pas de nous organiser pour les tétées la nuit.

3. Bébé mange tout ce que maman mange, il faut donc varier notre alimentation. Pas d’alcool, de cigarettes, de régime amincissant, de tranquillisants, de somnifères, d’hormones ou de laxatifs. Si on doit prendre des médicaments pendant quelques jours, on fera appel au tire-lait et au frigo. On évitera les aliments contenant de l’arachide et les cacahuètes surtout s’il y a des allergiques dans la famille. Pas trop de café ou de thé non plus. On boira au moins 2 litres d’eau par jour pour éviter la déshydratation.

4. Il n’est pas rare d’avoir les seins engorgés Il suffit de nous mettre sous une douche chaude et de se masser le sein pour régler le problème. En cas de force majeure, on peut tirer notre lait et le conserver pour bébé ou le donner dans un lactarium. Le lait maternel se conserve au réfrigérateur pendant 24 h et au congélateur à moins de 18° pendant 1 mois.

5. On peut se faire mal en allaitant si on adopte une mauvaise position. Les crevasses et les gerçures ne sont pas causées par bébé mais par un mauvais positionnement. On peut par mesure de précaution prendre un peu de notre lait (antiseptique) après la tétée et le répandre sur notre auréole.

6. Le sevrage forcé est très rare et si le médecin nous l’impose, on n’y peut rien. Mais dans l’immense majorité des cas, on sèvrera bébé dans la douceur en remplaçant progressivement les tétées par des biberons. On peut utiliser des coussinets d’allaitement (de préférence lavables) si nos seins continuent de produire du lait que bébé ne boira pas. Pas de sevrage quand bébé est malade, s’il y a une grosse chaleur ou s’il a une percée de dent.

7. On reprend le boulot mais on ne veut pas sevrer ? On a droit à une tranche horaire d’une heure par jour pour allaiter ou tirer notre lait pendant les heures de travail. Le plus pratique c’est de placer bébé dans une crèche proche du bureau ou de demander à la nounou de nous l’amener au boulot.

Détail à ne pas oublier, l’absence d’ovulation pendant l’allaitement ne signifie pas qu’on ne peut pas avoir d’autre bébé. On fera plus attention à moins de vouloir un autre enfant tout de suite !

À lire absolument