Ce qu’il faut manger lorsqu’on allaite !

On a longtemps pensé qu’allaiter bébé impliquait de manger plus. Ce n’est pas vrai. Il suffit simplement de manger sainement, en quantité suffisante et surtout de manger ce qu’il faut. Bébé en profitera davantage et de notre côté, nous ne manquerons pas d’énergie pour remplir toutes nos nouvelles obligations.

Bien se nourrir est la règle nutritive de base à respecter quand on allaite. Si nos repas n’apportent pas tout ce dont nous avons besoin, si la quantité ou la qualité font défaut, nous allons alors puiser dans nos réserves, ce qui nous laissera dans un état de fatigue, d’endormissement, et de nervosité important. L’allaitement s’en ressentira car nous produirons moins de lait. Manger équilibré et en quantité suffisante nous permettra de fabriquer sans problème les 800 ml de lait que bébé réclamera tous les jours.

Les nutritionnistes conseillent de fractionner le plus possible nos repas pour ne jamais être à court d’énergie. Par exemple, une petite collation après chaque tétée. Il n’est ainsi pas nécessaire de supprimer les 500 calories supplémentaires que nous avions l’habitude de prendre pendant les neuf derniers mois, puisque nous conserverons des besoins nutritifs quasi identiques à ceux que nous avions pendant notre grossesse.

Des aliments à privilégier

Sans pour autant augmenter leur quantité, privilégions dans nos assiettes des aliments riches en oligoéléments, vitamines et acides gras. Bébé puise dans nos réserves de fer pour fabriquer sa propre masse sanguine… Faisons en sorte que nos plats contiennent des produits riches en fer. Notre organisme assimile facilement la viande mais les céréales complètes, les fruits secs, le foie, les œufs ou les légumineuses (lentilles, flageolets) et les légumes verts sont également recommandés.

Les acides gras sont essentiels pour l’équilibre nerveux et le développement du cerveau du petit. Certains d’entre eux sont présents dans les omégas 3 que nous retrouvons dans les poissons gras, l’huile de colza. Bébé fait le plein de lait, faisons pareil. Pour la bonne santé du squelette de bébé et du nôtre, il ne faudra pas lésiner sur le calcium, soit cinq produits laitiers par jour sous forme de lait, fromage ou yaourt.


Et pour que bébé puisse développer son système immunitaire, pensons à inclure dans notre petit déjeuner le beurre, les tartines et les fruits. Pour les minéraux, les fruits et les légumes, mais aussi une eau riche en magnésium, donc peu minéralisée, sont nos alliés. Un litre et demi à deux litres de liquide sous forme d’eau, de lait, de tisanes, de bouillons de légumes nous permettront de bien nourrir bébé.

Ainsi, une alimentation variée et équilibrée assurera nos besoins nutritionnels personnels de même qu’une bonne fabrication de lait. Conclusion : la période de l’allaitement n’est pas propice à un régime hypocalorique. Les kilos superflus disparaîtront au fur et à mesure que nous allaiterons et en faisant du sport… Le plus important étant de bien se nourrir pour un bébé en bonne santé.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire