La socialisation, version jumeaux

Nos jumeaux font la joie de la maisonnée. Ils s’amusent tout le temps et nous avons pu remarquer qu’ils ont leur univers bien à eux. Mais justement, ce petit monde qu’ils se créent ne va-t-il pas finir par leur poser problème ? Y aura-t-il des répercussions sur leur vie sociale ?

Les jumeaux entretiennent toujours des rapports très spéciaux et ce depuis leur vie intra utérine. Leur relation est particulière et il faut en tenir compte pour que leur développement s’effectue dans les meilleures conditions. Nous devons prendre en considération le fait que les jumeaux ne sont jamais seuls. Ils font leur apprentissage ensemble et jusqu’à ce que nous introduisions d’autres personnes dans leur entourage, ils ne savent pas qu’ils peuvent être un et seul. Jusqu’à l’âge de quatre ans, ils ont tendance à penser que tout le monde est à deux. Ils décident de faire les choses à deux et ne s’imaginent pas que l’un peut aller sans l’autre.

Grâce à des études qui ont été faites sur le développement des jumeaux, on constate que les jumeaux apprennent à parler plus tard que les autres enfants. Entre eux, la communication passe facilement et ils n’ont pas besoin de mots pour se comprendre. Quelques fois même, ils arrivent à établir un langage qui leur est propre et c’est là que notre intervention est la bienvenue. Afin que nos petits ne restent pas confortablement dans leur petite relation à deux, il faut les encourager à aller vers les autres enfants.

Ne séparons pas nos petits, individualisons les !

Nos petits jumeaux (il est d’ailleurs déconseillé de les appeler en ces termes !) sont très complices et ils s’entendent tellement bien qu’ils se complètent et se suffisent. Ils ne s’en plaindront sûrement pas. Les parents doivent alors les aider à s’individualiser et à prendre conscience que chacun d’entre eux a sa propre personnalité, ses propres envies et goûts, que chacun peut faire des choix individuellement.


Pour les aider à "socialiser", il faut leur offrir des activités qu’ils peuvent faire séparément. Il n’est pas question de les séparer pour qu’ils soient malheureux, car ainsi ils associeront le fait de ne plus être ensemble à un sentiment désagréable. Le but est de leur faire découvrir qu’ils peuvent s’amuser sans avoir à être en la présence de l’autre. En adoptant cette attitude, nos petits deviendront autonomes et n’auront aucun problème à aller vers d’autres personnes et à élargir leur groupe d’amis respectif. Ils prendront conscience qu’ils ont chacun une vie et qu’ils ne sont pas obligés de tout partager.

L’arrivée des jumeaux chamboule notre vie et nous ferons de notre mieux pour qu’ils aient une vie tout à fait normale comme les autres enfants "non-jumeaux", et ce malgré tous ces mythes que nous pouvons entendre concernant la gémellité.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire