Jumeaux : ce qu’il ne faut pas faire

Quand on nous annonce que nous attendons des jumeaux, tout est chamboulé, notre vie, nos attentes, etc. Et nous nous posons bien sûr des questions, nous avons entendu dire tant de choses. Le mythe gémellaire… mais il y a-t-il un mode d’emploi pour élever des jumeaux ?

Y a-t-il plus beau sentiment que de savoir qu’au lieu de revenir à la maison à trois, nous serons finalement à quatre ? C’est sûr, c’est un double bonheur pour nous et notre compagnon, mais aussi une double inquiétude ! Nous avons entendu parler de tellement de choses concernant la belle aventure gémellaire. Nous voilà donc avec nos doutes et nos interrogations. Quelle sera la meilleure façon de les élever ?

Depuis le début, pour nos petits, tout est double. Déjà à l’intérieur de notre ventre, ils se touchaient, entendaient les battements du cœur de l’autre. Leur complicité date de très longtemps et comme ils font la paire, ils pensent que tout se vit à deux. Aussi il est important que nous leur montrions qu’ils peuvent avoir des goûts différents, rencontrer d’autres personnes et qu’ils ne sont pas obligés d’être tout le temps ensemble.

Nous ne pouvons nier qu’un lien très fort les unis et ceci durera tout le temps. Nous ne devons pas leur donner l’habitude de compter et dépendre l’un de l’autre. Car il arrive souvent qu’un des deux prenne le dessus sur l’autre, au risque d’étouffer l’autre. C’est pour cela qu’il ne nous faut pas ignorer que même vrais ou faux jumeaux, ils ont chacun une identité propre que nous nous devons de respecter et d’encourager.

Pour qu’ils s’identifient, faut-il les séparer ?


Elever des jumeaux peut quelques fois se révéler être une dure tâche. Il faut garder en tête que nos jumeaux ont les mêmes besoins que les autres enfants. Evitons de les appeler "les jumeaux", ils peuvent alors le prendre pour une étiquette et se renfermer dans l’univers qui les unit. Le regard des autres peut peser sur leur façon de voir les choses. Nous serons tentées de les habiller avec des vêtements identiques, mais ils risquent de ne pas apprécier d’être ainsi mis en évidence.

Cette attitude peut retarder leur développement vers l’autonomie et surtout le développement de leur propre personnalité. Ils seront, bien sûr, passionnés par leur double mais ils risquent aussi de s’y perdre ! Nous ne devons pas les empêcher, par exemple, de faire la même chose, mais efforçons-nous de leur donner différentes habitudes. Ils n’en souffriront pas, car leur offrir des choix différents n’éloigne pas définitivement nos enfants l’un de l’autre. Le tout est de leur apprendre à décider et agir seuls et individuellement.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire