Il ne veut rien partager

Nous avons toutes à cœur de bien élever notre petit. Nous faisons de notre mieux pour qu’il soit poli avec les autres et qu’il ne rechigne pas à partager ses jouets avec ses petits camarades. Mais s’il refuse de le faire, pouvons-nous l’y obliger ? Comment faire pour le convaincre du contraire en douceur ?

A partir de deux ans, nos enfants commencent à comprendre la notion de propriété. Mais le seul « hic », c’est que tout ce qu’ils peuvent prendre en main leur appartient ! La notion de partage leur est encore inconnue. Et pour le malheur des parents et autres nounous, l’objet qui intéressera le plus nos petits sera celui qui appartient à un autre, systématiquement. Cette attitude est tout à fait normale. Même si elle provoque quelques grincements de dents au square, nous n’avons pas à nous en sentir gênées.

Les enfants sont, par nature, égoïstes. Il ne faut pas y voir un gramme de méchanceté mais c’est comme ça : ils ne pensent qu’à leur propre personne. Ils ne savent pas encore prendre en compte les désirs des autres. Les petits enfants ne sont pas encore capables de se mettre à la place des autres et d’essayer de les comprendre. Ils ont du mal à faire preuve d’empathie. C’est pour cette raison que nos petits ont du mal à partager leurs jouets. Ce n’est qu’à partir de quatre ans que nos enfants apprennent à prêter leurs jouets pour un moment à un autre enfant. C’est aussi à cette période qu’ils commencent à comprendre qu’ils leur faut attendre leur tour, patienter avant d’obtenir quelque chose et aussi demander la permission.

Comment les encourager à partager ?

Afin d’encourager nos petits à vouloir partager leurs jouets et surtout à ne pas s’approprier les biens des autres enfants, nous ne devons pas hésiter à leur donner des jouets et de leur répéter que cela leur appartient. Ils sauront que les jouets leur appartiennent et que personne ne peut les leur reprendre. Au fur et à mesure, ils pourront prêter leurs jouets aux autres avec l’assurance qu’ils leur seront rendus. Nous ne devons pas les forcer à prêter, nous mais leur faire comprendre qu’ils ont le choix de le faire ou pas.


Il faut aussi donner à nos enfants assez de temps seuls avec leurs nouveaux jouets avant qu’ils ne soient capables de les prêter aux autres. Parce qu’au fond, si les enfants rechignent à prêter leurs affaires, c’est un peu parce qu’ils ont peur que leurs jouets ne leur soient pas rendus. Il serait aussi bon d’expliquer à nos petits ce qu’est l’emprunt. Par exemple, si leur ami vient à la maison pour jouer et qu’il apporte aussi ses jouets, nous devons expliquer à nos enfants qu’ils peuvent s’échanger les jouets, mais après, chacun reprendra les siens.

Nos enfants comprendront d’eux-mêmes les bénéfices de prêter leurs jouets. Ils pourront jouer avec les autres et ils partageront les jouets et les jeux. Ils y ont tout à gagner.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire