Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Baby-clash : ces phrases Ă  ne jamais dire !

Baby-clash : ces phrases Ă  ne jamais dire !

Les disputes cimentent le couple quand elles sont bien menĂ©es, mais il y a des limites Ă  ne pas dĂ©passer. Quand la pression des tĂąches quotidiennes vient s’ajouter aux soins de bĂ©bĂ©, arrive parfois l’irrĂ©parable. Petit guide pour ne pas se fĂącher.

Les mots ont le pouvoir de semer à jamais le doute et de blesser l’autre, surtout quand ils arrivent sans crier garde pendant une dispute! La fatigue endurée à force de s’occuper des enfants y contribue, mais ce sont principalement les rancunes et les frustrations qu’on a sur le cœur depuis un bout de temps, qui sont les responsables. Se disputer permet de remettre les pendules à l’heure, mais quand bébé est là, plus question de hausser le ton ou de briser le service à thé. Pour compenser, on cherche des mots brûlants et blessants qui enveniment davantage le conflit.

On ne met pas en doute sa capacité en tant que parent

L’humour noir, on y goûte tous à un moment ou un autre, mais on ne l’utilise pas au sein de notre couple. Les remarques sur les manies et les défauts de notre chéri, ça passe aussi longtemps qu’on ne met pas en doute sa capacité en tant que parent. « T’es un mauvais père », « Tu ne connais rien aux bébés, pourquoi en avoir fait un » ou encore «Qu’est-ce que t’es nul avec le petit ». Nos parents n’étaient pas terribles et on n’en a pas de bons souvenirs. On ne compare donc pas notre alter ego. «T’es comme ton père » n’est pas la phrase la plus intelligente à dire quand il s’y prend mal avec les couches.

Un bébé, on le fait à deux et personne n’a suivi de cours intensif au camp des parents avant l’arrivée de bébé, ce n’est donc pas la peine de rappeler une situation dans laquelle on n’excelle pas malgré nos efforts.

Le baby-clash n’est pas une généralité ou une banalité. Il y a des couples qui se séparent parce qu’ils sous-estiment les changements que peuvent apporter un enfant dans leur vie. Alors inutile d’en rajouter et d’accentuer sur une séparation possible. On n’invoque pas notre droit au divorce parce qu’on est fâchée avec la nounou !
Pour rajouter du l’huile sur le feu, rien de mieux que de remettre en question les choix qu’on a faits à deux: le bébé, la maison, la voiture ou la déco, « Ce bébé, c’était pour te faire plaisir » est la phrase à bannir des disputes.

On ne tourne pas autour du pot

Quand on décide de prendre le taureau par les cornes parce qu’on en a assez, on le fait en douceur. On ne tourne pas autour du pot, « Tes heures supplémentaires au bureau m’énervent parce que… ». Pas la peine de lui trouver tous les défauts du monde !
Moins il y a de décibels, moins il y a de chance d’envenimer la dispute. On ne crie pas pour ne pas réveiller le bébé ou alerter les voisins, mais pour mettre les choses au point avec une personne qui est en face de nous. Les disputes sont inévitables, mais pas insurmontables !

À lire absolument