De la viande à tous les repas ?

Si nous pensons qu’en donnant beaucoup de viande à notre enfant, nous lui assurons une alimentation saine et équilibrée, nous avons tout faux. Mais les pédiatres constatent régulièrement que les tout-petits mangent trop de protéines animales. Or, 50g de viande par jour sont suffisants à partir des deux ans. Évidemment, il nous faudra alterner avec les autres sources de protéines animales comme les poissons ou les œufs.

Jusqu’à deux ans, bébé pouvait faire la moue devant son repas : la variété d’aliments qu’on pouvait lui proposer restait assez limitée. Mais maintenant qu’il a soufflé ses deux bougies, il peut manger pratiquement de tout. Pour que notre bambin grandisse dans de bonnes conditions, il faut diversifier son alimentation, et ne pas privilégier certains aliments spécifiques au détriment des autres. Chaque aliment a sa propre valeur nutritive, nécessaire à la construction des os, des muscles et de toutes les cellules de l’organisme. Faut-il pour autant lui donner de la viande à chaque repas ? La réponse avec mamanmagazine.com.

A alterner avec les autres aliments à valeur protidique

La viande qui contient une grande quantité de protéines reste bien entendu primordiale pour le bon fonctionnement des os et des tissus musculaires, n’est bénéfique à notre enfant que si nous lui en donnons accompagnée d’autres aliments. Ces derniers, à leur tour, lui apportent entre autres des minéraux, producteurs d’énergie ou encore des acides gras essentiels pour un bon développement cérébral.

Selon les pédiatres, à partir de deux ans, 50g de viande ou d’une autre source de protéines animales, poissons ou œufs, quotidiennement, sont suffisants pour assurer l’équilibre alimentaire de notre enfant. Nous pouvons altérer avec des protéines végétales pour les deux principaux repas qu’on trouvera dans les légumes secs et les légumineuses. Le tout est que nous respections la quantité de protéines nécessaires à l’organisme de notre enfant quotidiennement.


Par exemple, si au déjeuner votre enfant a eu droit à un morceau d’escalope de dinde, des haricots verts et un yaourt, pour le dîner, il se régalera d’une soupe de légumes avec une noix de beurre ou un peu de gruyère et un dessert ; notre enfant aura reçu aux deux repas ce dont il a besoin pour grandir sainement. A titre d’exemple, à un an, au menu du déjeuner de bébé, on trouvera 30 g d’escalope de poulet et 30 g de pâtes ; son dîner sera composé de 50g de pomme de terre avec des légumes verts et une cuillère à café de gruyère râpée auquel on peut ajouter une compote de fruits. A deux ans, au déjeuner, le menu affiche des légumes cuits, 50 g de volaille et des féculents. Pour le dîner, des légumes, fruits et des produits laitiers.

Attention cependant aux charcuteries ! A part le jambon cuit, il faudra encore attendre pour que notre petit les déguste. De la viande oui, mais pensons à surveiller leur qualité.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire