Sucre : dosez correctement les repas de l’enfant

Courir, jouer, sourire, penser, rêver font partie des activités quotidiennes de notre bambin. Derrière chacune d’entre elles se cache un aliment, le sucre. Simple ou complexe, il contribue à la croissance de notre enfant.

Sans le sucre, notre vie serait bien fade. Notre petit affiche une préférence pour le sucré bien avant sa naissance. Toute sa vie, il aura besoin d’un minimum de glucose pour assurer le bon fonctionnement de ses organes. Diabolisé à cause de l’obésité, le sucre ne peut être écarté des aliments de notre bambin qui passe son temps à bouger. Ce n’est pas tant le sucre qui en est la cause que la façon dont on le propose à notre enfant et son activité physique. L’important, c’est de savoir doser car les glucides composent la moitié de ses réserves énergétiques.

Le sucre procure du plaisir et bien plus, de l’énergie

Jusqu’à l’âge de 7 ans, la plupart des enfants affiche une nette préférence pour le sucré. Associé à un sentiment de bien-être, le sucre procure du plaisir et bien plus, de l’énergie. Sans le glucose, l’oxygène ne pourrait voyager à travers le corps. Le sucre transformé en glucose dans le sang va desservir les besoins énergétiques de tous les organes à commencer par le cerveau. Celui-ci ne s’arrête jamais de fonctionner et mène un véritable marathon même quand notre petit est endormi. Le cerveau à lui tout seul peut consommer jusqu’à la moitié de l’énergie de bébé.

Sucres lents et sucres simples


Il y a deux types de sucres. Les aliments à base de farine, de même les légumes qu’on catégorisait en sucre lents sont aujourd’hui classifié en sucre complexe. Quand au sucre de table et celui contenu dans les fruits, on les qualifient de sucres simples. La vitesse à laquelle bébé assimile le sucre qui se trouve dans un aliment dépend de plusieurs facteurs : la manière dont il est préparé (cuit, mélangé à de l’eau…) de l’aliment, ce qu’il mange avec, la source des glucides et comment il consomme ces aliments. Si les sucres simples sont admis dans la journée quand bébé est en plein activité, ils doivent être bannis au dîner. Le corps de bébé fera alors appel aux sucres complexes qu’il aura consommé au cours du dîner.

Le sucre à lui seul apporte de l’énergie mais en l’associant avec d’autres aliments riches en protéines et en graisses, il peut favoriser un excès de poids chez notre bébé!

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire