Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Halte aux jambes lourdes !

Halte aux jambes lourdes !

La sensation de jambe lourde est trĂšs souvent liĂ©e Ă  une insuffisance veineuse. L’hĂ©rĂ©ditĂ© et l’excĂšs de poids peuvent constituer des facteurs de prĂ©disposition. De mĂȘme les stations debout prolongĂ©es, la chaleur, une alimentation dĂ©sĂ©quilibrĂ©e, un manque d’activitĂ©, l’alcool, le tabac
 amplifient le phĂ©nomĂšne!

 

Pour attĂ©nuer les sensations de lourdeur au niveau des jambes, il faut rĂ©activer la pompe qui permet au sang de circuler correctement dans les jambes. Il faut donc bouger ! La natation est un bon moyen de se mouvoir en douceur. L’effet massant et drainant de l’eau activera la circulation sanguine. Pour les plus courageuses, la marche facilitera le retour veineux par effet d’impulsion. Mais nous pouvons nous contenter d’exercices tout simples Ă  la maison. Il s’agit de muscler ses jambes et d’assurer le retour veineux. AprĂšs l’effort, nous pourrons nous dĂ©tendre sous une douche et finir par un jet d’eau froide des chevilles aux cuisses. Jules se fera certainement un plaisir de masser nos gambettes ! AprĂšs tout ceci, il faudra encore nous coucher les jambes lĂ©gĂšrement surĂ©levĂ©es.

La santĂ© de nos jambes passe aussi par notre alimentation. Il est important de savoir qu’une surcharge pondĂ©rale ou une alimentation trop riche peuvent ĂȘtre Ă  l’origine de cet inconfort. C’est pourquoi il ne faut pas avoir peur de regarder dans son assiette ! CĂŽtĂ© style, il y a aussi des petits trucs Ă  revoir. MĂȘme s’il est Ă  la mode, ce fameux pantalon moulant de la taille aux chevilles n’est pas pour nous ! Il faut privilĂ©gier les tenues confortables (amples et souples), mĂȘme les chaussettes ne doivent pas serrer ! Pour les chaussures, talons aiguilles et ballerines plates sont Ă  laisser au placard. Nous adopterons plutĂŽt des chaussures dont la hauteur sera comprise entre 4 et 5 cm. A bannir Ă©galement, tout ce qui est chaud pour nos gambettes : les bains et douches, sauna et mĂȘme l’épilation Ă  la cire. Et puis, ne croisons plus nos jambes, laissons-les plutĂŽt respirer !

Si notre activitĂ© professionnelle nous impose de rester de longues heures debout, le mĂ©decin pourra prescrire des bas de contentions. Pas d’inquiĂ©tude, ils rivalisent dĂ©sormais avec n’importe quel collant ! Il semblerait Ă©galement que certaines plantes aient des actions soulageantes sur les jambes. C’est le cas du fragon, de l’hamamĂ©lis, de la myrtille ou de la vigne rouge.



À lire absolument