Encouragez bébé à aller sur le pot !

Ça y est ! L’heure a sonné. Ça fait déjà un moment que notre petit a commencé son chemin vers l’autonomie. Il peut déjà marcher tout seul, il est grand temps de commencer à penser à mettre les couches aux oubliettes. Mais cela va prendre du temps et beaucoup de volonté de la part de notre tout-petit…

Ça fait un moment déjà que nous pensions sérieusement à nous débarrasser des couches, mais y a-t-il un âge idéal pour introduire le pot dans le quotidien de notre enfant ? Et surtout, comment emmener notre enfant à découvrir l’usage de ce fameux objet ? Il nous faut savoir que cela risque de prendre du temps avant que notre enfant accepte de s’asseoir dessus. Il nous faudra beaucoup de patience, de tendresse et surtout encourager notre enfant à grandir.

L’apprentissage de la propreté n’a rien de naturel. Nous devons inciter notre enfant à le vouloir. Ce n’est pas une notion qui lui est instinctive comme manger, vouloir se déplacer ou communiquer avec les autres par la parole. Ce que nous attendons de notre enfant en lui demandant de devenir propre, c’est de contrôler son sphincter. De ne pas se laisser aller comme il l’a fait jusqu’ici.

Le meilleur moyen d’encourager notre enfant à ne plus avoir besoin des couches et de l’inciter à nous imiter. Car les enfants prennent toujours exemple sur leurs parents. Il n’y a pas d’âge précis pour l’apprentissage de la propreté car chaque enfant a son propre rythme. Aussi, il faut attendre à ce que notre enfant soit assez mature pour comprendre ce que nous attendons de lui. En général, cela débute vers ses deux ans.

Le maître mot : patience

Pour commencer, nous devons trouver et acheter un pot qui "donne envie d’y aller", un pot sur lequel notre enfant ne rechignera pas à s’asseoir. Il faut aussi apprendre à déceler les signes avant-coureurs de la grosse commission et inviter calmement notre enfant à se mettre sur le pot, qu’il aura eu le temps de voir et de s’approprier auparavant. Nous pouvons aussi l’encourager en lui disant que les grands font pareil.

Notre enfant va prendre conscience qu’il n’est pas agréable de se balader avec une couche sale. Cela peut prendre du temps et il se peut aussi que notre petit refuse catégoriquement de devenir propre. Il ne faut pas nous énerver, nous devons faire lui confiance. Il deviendra propre avec notre aide, quand il sera prêt. Le déclic a lieu un beau jour sans que l’on sache pourquoi ! Il est inutile d’insister, nous pouvons ranger le pot un jour ou deux et le ressortir pour faire un nouvel essai, jusqu’à que notre enfant s’habitue à l’idée.

Il faut garder en tête que l’apprentissage du pot ne se fera pas du premier coup. Il faut encore lui donner du temps pour qu’il apprenne à se contrôler et qu’il prenne conscience que s’il en a envie, il faut qu’il y aille tout de suite. Car c’est sûr que notre enfant ne voudra en aucun cas laisser ses jeux pour aller sur le pot !

 


 

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire