Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » Le doigt ou la sucette?

Le doigt ou la sucette?

DĂšs la naissance, la succion rĂ©pond au besoin de l’enfant. Ce besoin doit ĂȘtre satisfait. Que faire? Favoriser le pouce, donner une sucette? Comment?

Sucer son pouce est un réflexe instinctif que l’on peut déjà observer chez le fœtus dans le ventre de sa mère. Ce geste a un incontestable effet calmant sur un bébé, non seulement pour tromper sa faim dans l’attente d’un hypothétique biberon, mais aussi à chaque fois qu’il a besoin de se rassurer et de canaliser le trop-plein de tensions.

 

Les bébés naissent avec le besoin de téter. C’est un comportement naturel qui leur permet de se nourrir et de grandir. C’est aussi une habitude réconfortante qui les aide à se calmer. Si bébé semble vouloir téter entre les repas, une sucette peut l’aider à satisfaire le besoin qu’il a de téter. Cependant, nous ne devons jamais remplacer l’alimentation, le réconfort et les caresses par la sucette.

La sucette: un piège pour les parents ?

Certains "trouvent" très vite leur pouce après avoir "essayé" la main ou les doigts. D’autres bénéficient de la sucette qu’ils n’ont pas "cherchée" ni spécifiquement "demandée", sauf en réclamant avec force quelque chose à se mettre dans la bouche ! Ils sont ainsi rassurés, calmés, et retrouvent le sommeil. Et nous aussi!

 

Oui, mais voilà, la sucette peut s’avérer être un piège pour nous. Le calme apporté par ce petit ustensile magique est de courte durée. Et notre tout-petit prendra vite l’habitude de ne s’endormir qu’en tétant sa sucette. Ses lèvres, une fois détendues par un sommeil profond, vont s’entrouvrir et la laisser s’échapper. Or il ne peut pas toujours reprendre sa tétine sans aide, contrairement à son pouce. Et comme le sommeil d’un bébé passe par des alternances de sommeil léger et profond, à chaque éveil, il va pleurer pour que l’on vienne lui remettre la sucette dans la bouche. Il comprendra vite qu’il doit faire un effort pour retrouver sa sucette s’il la lâche. Aussi la garde-t-il en permanence dans sa bouche.

 

Chaque formule a ses inconvénients. Avec la tétine, on peut marchander. Notre enfant peut prendre sa tétine pour dormir mais pas pour aller jouer… Par contre avec le pouce c’est beaucoup plus difficile de lui faire passer l’habitude. Voila un avantage certain que la tétine a sur le pouce…

Le pouce: un consolateur naturel

Si notre tout-petit prend son pouce spontanément, alors qu’il est nourri à la demande, nous devons lui en laisser la liberté. Laissons lui le choix de décider tout seul de son envie de téter son poing, son pouce, ou même deux ou trois doigts. A chacun sa nature. Nous ne serons pas réveillés en cas de besoin puisque, par définition, son pouce est à portée de main. Et pendant la journée, il pourra le lâcher pour jouer et le retrouver sans difficulté. Le pouce est vraiment un consolateur naturel !

Des déformations qui seront corrigées plus tard

Pendant longtemps, on a utilisé comme argument en faveur de la sucette l’idée qu’elle devait moins déformer l’arcade dentaire. C’est faux! Tétine ou pouce déforment autant l’un que l’autre, mais différemment. Le pouce déforme latéralement (les dents du maxillaire supérieur seront plus hautes du côté droit si le bébé est droitier), alors que la tétine déforme de façon médiane. Le pouce exerce une traction en avant : les dents auront tendance à se décaler entre le maxillaire supérieur et l’inférieur, qui paraît en retrait. La sucette comprime les deux maxillaires: les dents laissent un trou ovale apparaître entre leurs petits bords dentelés. Dans les deux cas, le palais est souvent plus creux.

 

Mais à partir de 8 ans un orthodontiste mettra en route un programme qui corrigera ces déformations. Et comme tous ses copains auront des bagues dentaires – aujourd’hui le plus souvent transparentes – mieux vaut cette contrainte acceptée à "l’âge de raison" qu’une frustration imposée à bébé.

 

 

 

 

 

À lire absolument