Une visite chez l’oto-rhino-laryngologiste

C’est la énième fois que notre enfant a une otite et le pédiatre nous envoie chez l’Oto-rhino-laryngologiste, l’ORL. Pas de panique, cela ne signifie pas qu’il est gravement malade mais qu’il faut déterminer l’origine de ses bobos.

Bébé enchaîne les otites. Il est abonné aux rhinopharyngites, aux angines et autres rhinites… Pour connaître la raison de cette faiblesse de l’appareil ORL, notre médecin va nous diriger vers un spécialiste. Cette première fois chez un ORL est souvent source de tension, on a peur qu’il nous annonce quelque chose de grave.

Les questions

La visite commencera par une série de questions sur les troubles suspectés. L’environnement familial et scolaire est passé au crible : le spécialiste demandera s’il y a des fumeurs, comment sont les jouets de bébé, sil ronfle la nuit, à quel moment il manifeste des troubles particuliers, quels sont les antécédents familiaux… Raconter les gestes les plus anodins de sa petite boule d’énergie s’avère profitable pour l’ORL qui cherche à connaître et déterminer les causes de ces infections.

Les tests

Pour détecter les troubles du nez, des oreilles et de la gorge, l’ORL effectuera plusieurs tests, parfois surprenants. Pour s’assurer que la gorge de bébé est bien dégagée, il la lui titillera avec un bâtonnet, ça chatouille un peu et entraîne parfois des réactions spontanées (rire ou regard indigné au choix !). Les résultats permettront de savoir si un méchant virus ou bactérie se cache au fond de la gorge ou si bébé est allergique.

Le nez est un organe sensible qui donne bien des soucis quand il ne fonctionne pas correctement. Si l’ORL soupçonne une allergie ou une sensibilité nasale, il fera respirer à petites doses des substances allergènes. Le souffle pourrait également être mis à l’épreuve. L’ORL placera sur le visage de notre petit un masque entourant le nez et la bouche relié à un appareil (comme une trompe d’éléphant), puis il lui demandera de jouer pour mesurer son souffle.


Avec plus de 5 millions de malentendants en France, il est sûr que l’ORL s’attardera sur les problèmes auditifs. Après un examen sommaire de l’oreille pour vérifier la forme et le développement de l’appareil auditif, l’ORL procédera à des tests vocaux. Maman peut également participer à ces tests en commençant à parler à voix basse puis augmenter graduellement le volume de la voix. Un audiogramme, examen graphique représentant les capacités auditives de chaque oreille sera effectué si besoin est. S’il y a perte d’audition, l’ORL peut prescrire un appareil auditif.

Les gestes à apprendre chez l’ORL

Les techniques de mouchage sont bien connues des ORL et ils se feront un plaisir de nous les enseigner et de nous montrer les gestes à éviter. On en profitera aussi pour lui demander comment détecter les infections oto-rhino-laryngologiques nous-mêmes et les gestes hygiéniques à mettre en place. Alors soulager son bambin c’est bien… Filer chez le médecin c’est encore mieux !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire