Soyons zen chez le pédiatre !

Quelque que soit l’âge de notre petit amour, la visite chez le pédiatre demeure un rendez-vous assez angoissant. Non seulement nous avons peur du verdict du médecin mais nous craignons également de ne pas pouvoir répondre correctement à ses éventuelles questions. Bien se préparer et garder son calme sont les seuls moyens pour éviter que bébé ne stresse chez le docteur.

A neuf mois ou à deux ans, notre enfant est toujours aussi réceptif à nos émotions. Même s’il ne comprend pas ce que nous disons, le timbre de notre voix lui fera sentir que nous sommes angoissée et nerveuse. Et bébé ne tardera pas à nous le faire comprendre aux moyens de cris, de pleurs… Bref, il somatise ! Ce qui risque fortement de bousculer les résultats de son bilan de santé. C’est pourquoi la première des règles est d’être calme et sereine. Bébé se sentira plus en confiance, plus rassuré. Il sera ainsi plus facile pour le médecin d’évaluer ses progrès tant physiques que psychiques. Si malgré nos efforts, nous avons du mal à contrôler nos émotions, le mieux est d’en discuter avec le pédiatre.

Tout noter

Ce rendez-vous est la plupart du temps planifié bien à l’avance. Il est donc plus judicieux de noter toutes les questions qui nous semblent importantes sur un carnet. Le petit chérubin refuse de s’endormir, il veut jouer jusqu’à fort tard dans la nuit ? Notons ces détails. Toutes nos petites observations, toutes les petites « bizarreries » de notre enfant que ce soit à la maison ou en dehors, quand il est seul ou entouré, nous aideront à mieux répondre aux questions du pédiatre.

A ne pas oublier

Nous sommes arrivées à nous contenir émotionnellement, les petites notes ont été faites, mais nous avons oublié le carnet de santé, les anciennes prescriptions ou encore les examens d’imagerie médicale. Inutile de continuer la route, le mieux c’est d’appeler pour prendre un autre rendez-vous. Pour éviter ce genre de panique, le mieux est que nous préparions tout le dossier de bébé la veille ou quelques jours avant. Tous les documents relatifs à la santé de bébé sont indispensables lors de ce bilan des deux ans.

Le doudou de bébé


Même si notre enfant a grandi, un environnement inhabituel le rendra toujours un peu nerveux. C’est là qu’intervient le bon vieux doudou. Sa peluche ou son oreiller préféré l’aideront à être moins nerveux. Un jouet supplémentaire n’est pas de trop, tant que ce n’est pas son tracteur rempli d’objets qu’il traîne dans tout l’appartement.
N’oublions pas également des couches de rechange et un biberon de jus ou d’eau.

Allez on répète les règles de la zen attitude : un bon planning et de l’organisation ! De quoi nous aider à diminuer notre nervosité et à être plus sereine.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire