Soigner les maladies de l’hiver

La doudoune, l’écharpe et le bonnet sont des armes parfois peu efficaces face aux nombreux virus et bobos qui s’attaquent à nos tout-petits pendant l’hiver. Alors pour faire face aux différentes maladies voici quelques conseils pour les reconnaître et lutter contre !

Les maux de ventre

Qu’ils soient chroniques ou ponctuels, les maux de ventre sont désagréables car souvent annonciateurs d’un malaise plus grave. Ils ne doivent évidemment pas être pris à la légère. Infection urinaire, gastro, infections oto-rhino-laryngologiques ou même appendicite, leurs origines peuvent être diverses. Les symptômes qui doivent nous alerter sont bien sûr la fièvre, un ventre dur à la palpation, une douleur persistante au bout de trois heures, des vomissements… Dès l’apparition d’un ou plusieurs de ces signes, la consultation chez notre médecin s’impose. À noter qu’il est fréquent qu’un mal de ventre soit d’origine psychosomatique, alors parler avec son loulou est primordial. Demandons-lui si quelque chose l’angoisse et surveillons bien son alimentation.

La gastro-entérite

Maux de ventre, nausées, vomissements, et diarrhées, tel est le cocktail de cette maladie ! Il arrive fréquemment que les symptômes s’aggravent rapidement, et il ne faut donc pas perdre de temps pour aller consulter son pédiatre ou son médecin traitant. Si la diarrhée s’accompagne de sang ou de glaires, son origine est peut-être d’origine microbienne. Le docteur prescrira donc des antibiotiques. Une hospitalisation sera peut-être nécessaire si notre loulou est trop déshydraté. En plus du traitement médicamenteux, un régime à base de riz à l’eau ou de carottes nature est recommandé.

La fièvre

Qui dit fièvre, dit infections. La vigilance est de mise car ses conséquences peuvent être graves en particulier chez le nourrisson. Déshydratation et convulsions sont probables si le problème n’est pas pris à temps. Les médecins parlent de fièvre à partir de 38°C si elle est continue sur deux jours ou si elle atteint plus de 38°C. La consultation est obligatoire si la température monte à 40°C. Il ne faut pas hésiter à faire boire le tout-petit et même asperger son corps de gouttelettes d’eau avec un brumisateur.

La bronchiolite

Notre bambin a moins de 2 ans et sort d’une rhino-pharyngite d’origine virale et sa toux reste bruyante ? Il est le parfait candidat à la bronchiolite ! Il faut consulter d’urgence pour éviter toute détresse respiratoire. Le docteur peut prescrire un traitement local et une kinésie respiratoire d’une à deux séances pendant une semaine. Pour éviter la bronchiolite, il vaut mieux éviter un mode de garde collectif et si une épidémie se déclare à la crèche, il faut essayer de garder bébé à la maison.


L’angine

Si notre loulou a plus de 38°C de fièvre, qu’il refuse de manger (difficultés de déglutition) et qu’il se plaint de maux de tête alors nous avons de grandes chances de devoir faire face à une angine ! Le traitement à base d’antibiotiques est simple. Nous pouvons néanmoins ne plus soigner bébé pour ce type de maladie. En effet, une ablation des amygdales est envisageable dès 4 ans, surtout pour les enfants qui font des angines à répétitions.

Le rhume

Il s’agit en réalité d’une affection contagieuse qui prolifère pendant les saisons froides et humides. Un liquide épais bouche le nez de nos bambins. Le rhume est souvent le premier stade de la rhinopharyngite et de la laryngite. Les symptômes sont facilement reconnaissables : écoulement nasal, fièvre, respiration difficile, yeux rouges. L’utilisation d’un mouche-bébé peut être utile. Consultons notre pédiatre pour être bien sûre qu’il ne s’agisse pas d’une rhinite allergique. Les signes sont assez proches.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire