Premières dents : les gestes qui soulagent

Bébé fait ses dents et souffre énormément. C’est un passage obligé dans la vie de notre enfant. Autant se faire une raison dès le départ, et faire tout notre possible pour diminuer la douleur. Il existe quelques solutions pour le soulager.

Comme c’est dur de regarder bébé souffrir… Il grogne, rouspète, perd l’appétit, dort mal… Ses petites dents poussent, ont du mal à percer et le gênent. On ne peut malheureusement pas supprimer complètement la douleur mais il est possible de la soulager partiellement.

Dans ces situations délicates, l’achat d’un anneau de dentition paraît être un très bon investissement. On peut d’ailleurs le mettre au réfrigérateur, jamais au congélateur, il aura un petit effet anesthésiant en plus. Mais que faire en cas d’urgence si on n’a pas pensé à cet anneau ? Rien de tel qu’un massage pour que bébé retrouve momentanément le sourire ! On se lave les mains soigneusement et on masse doucement avec son doigt la gencive rouge et irritée. Certaines mamans préfèreront un linge propre et mouillé mis préalablement au réfrigérateur.

Les médicaments à la rescousse

Si le malaise de bébé persiste, une visite chez le médecin ou à la pharmacie s’impose. L’un ou l’autre de ces professionnels conseillera un gel ou un sirop qui anesthésient localement la gencive douloureuse. Il existe aussi des gels homéopathiques qui ont la bonne réputation de n’avoir aucun effet secondaire.

Des traitements à l’ancienne…


Côté astuces de grand-mère, la technique du morceau de banane gelé a ses adeptes. Les aliments durs comme les carottes crues sont déconseillés, il pourrait s’étouffer. Même si la banane est un fruit mou, il est impératif de garder bébé sous surveillance et de ne pas lui laisser avaler le morceau de fruit. Les risques d’étouffement sont réels.

Certains préconisent de frotter la gencive avec un morceau de sucre pour aider la dent à percer mais le résultat pourrait être à l’opposé de l’effet escompté : la gencive risque de s’irriter davantage et de saigner. Et puis, on se donne tant de mal pour que notre petit évite les sucreries, on ne voudrait quand même pas lui donner de mauvaises habitudes si tôt !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire