Oreille et virus font mauvais ménage

Les infections des oreilles sont difficiles à identifier parce qu’elles sont invisibles. Certaines comme les oreillons peuvent désormais être évitées mais la plupart des enfants sont amenés à souffrir d’une otite avant l’âge de trois ans.

Les otites moyennes sont souvent la conséquence d’une rhinopharyngite. Notre petit a des poussées de fièvre, de la diarrhée, des vomissements, et subit une douleur importante lorsqu’il est couché. L’arrière nez s’encombre lors d’un rhume, le lien entre l’oreille interne et la région nasale se bouche puis les secrétions finissent par infecter le tympan. Bébé a mal aux oreilles, il est bord de la crise de larme et nous aussi.
Il peut y avoir un écoulement de pus dans l’oreille, qui s’accumule derrière le tympan avec une perte momentané de l’audition. Si la pression des secrétions est importante, elle peut causer des pertes d’équilibre et notre bambin s’il parle déjà va alors se plaindre de vertiges.

Traitement de l’otite

Seul le médecin peut distinguer une otite d’une rhinopharyngite et il est donc nécessaire de consulter dès que les symptômes persistent. En cas d’infection importante, le spécialiste des infections ORL (Oto-Rhino-Laryngologie) peut envisager une paracentèse, petite opération qui consiste à percer le tympan pour le décompresser.
Si notre enfant souffre de manière fréquente d’otite moyenne, on peut lui placer des drains, des morceaux de tissu, afin d’éviter les récidives, prévenir les risques de perforations du tympan et favoriser l’écoulement du pus.

Les otites externes

Un furoncle à l’oreille ou une infection du conduit auditif entraîne des otites. En insérant des objets dans l’oreille (une activité que les enfants affectionnent particulièrement), ils se font de petites égratignures qui s’enflamment et finalement en otite. D’où l’importance d’éviter les petits jouets ou autres objets ludiques du même genre !
Selon une étude finlandaise publiée en 2000 dans le magazine ‘Pediatrics’, les tétines en provoquant une altération entre le nez et l’oreille pourraient être à l’origine d’otites à répétition. En limitant l’utilisation de la tétine pendant 6 mois, on diminue d’un tiers le risque d’otite.


Les oreillons

Malgré un vaccin disponible, les oreillons sévissent toujours et cette infection virale contagieuse touche particulièrement les enfants. Transmis par les gouttelettes de salive, le virus va se loger dans les glandes salivaires situées en avant des lobes des oreilles.
Un gonflement des glandes salivaires apparaît d’un côté puis de l’autre, déformant le visage en forme de poire. Les enfants se plaignent surtout d’avoir la gorge sèche et de difficultés à avaler. La maladie dure 2 semaines et le malade est contagieux une semaine après avoir été guéri signifiant une mis à l’écart des enfants n’ayant jamais attrapé les oreillons. Cette maladie ne doit pas être traitée à la légère car le virus peut exceptionnellement provoquer la méningite, la surdité, l’encéphalite, l’inflammation du cerveau, et la pancréatite, l’inflammation du pancréas. Grosse consolation cependant quand on sait qu’une personne qui a attrapé les oreillons est protégée toute sa vie contre ce virus !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire