Bébé a la gastro : quand s’inquiéter ?

La gastro-entérite est à prendre au sérieux quand elle touche les enfants, particulièrement les bébés. C’est le « rotavirus » qui est responsable de l’infection, dans plus de 80 % des cas chez les enfants de moins de deux ans. La transmission se fait par voie orale. Un traitement urgent doit être administré à bébé pour éviter toute déshydration.

Les enfants sont souvent la cible idéale de la gastro-entérite, notamment parce qu’ils peuvent facilement attraper le virus. La vie en collectivité facilite la propagation du virus. Même si la gastro revient tous les hivers et qu’elle a fini par faire partie de la panoplie des maladies de nos petits, il faut réagir rapidement dès que Bébé présente les premiers symptômes.
En effet, bien que la gastro soit fréquente et peut paraître banale chez les petits, elle peut néanmoins avoir de fâcheuses conséquences si elle n’est pas traitée à temps. Le risque majeur est la déshydratation. En provocant les diarrhées, les vomissements et parfois de la fièvre, la gastro-entérite peut plonger les enfants dans un état de déshydration. Les tout-petits sont particulièrement vulnérables car ils peuvent se déshydrater en moins de deux heures.

Quand faut-il s’inquiéter ?

C’est le risque majeur ! Et c’est ce qu’il faut éviter quand bébé est malade. Chez les petits, la déshydratation se manifeste par une langue et une bouche sèches, des pleurs, une respiration plus rapide ou laborieuse, et moins d’urine. Mais la déshydratation ne surviendra seulement dans des cas extrêmes.

Si notre enfant vomit plus de six fois en six heures et/ou fait plus de six selles par jour, avec des couches très lourdes qui indiquent que notre petit perd beaucoup d’eau, il faut consulter très rapidement un médecin. Si ce dernier n’est pas joignable ou ne peut pas nous recevoir dans les heures qui suivent, il faut prendre le chemin des urgences pédiatriques. Les professionnels de ces services, rompus aux épidémies de gastro, nous indiqueront la voie à suivre pour éviter la déshydratation.

Des traitements différents dépendant du mode d’alimentation de bébé

Mais une fois qu’on a pris conscience de ces risques, il ne faut pas paniquer devant une gastro. Il ne sert à rien de se précipiter aux urgences dès que bébé a des selles molles ! Dans l’immense majorité des cas, tout rentre dans l’ordre en quelques jours. Les bébés nourris au sein ont souvent des selles liquides plus de deux fois par jour. Selon les médecins, il ne faut pas s’inquiéter si la fréquence des selles augmente tant que l’enfant continue à téter normalement et que la courbe de poids progresse. En cas de perte de poids ou si bébé devient constamment grognon, il faudra consulter son médecin.
En revanche, pour un bébé nourri au biberon, la diarrhée, même bénigne, doit être prise au sérieux dès le début. Ce qui devrait vraiment nous inquiéter, c’est l’émission de selles en jet. Dans ce cas il ne faut pas tarder à faire appel au médecin.

Que faire ?


En général, les enfants atteints d’une gastro n’ont pas très faim. Il ne faut pas insister ! Il vaut mieux qu’ils mangent moins les premiers temps et insister pour qu’ils boivent plus, de façon à mettre la muqueuse de l’estomac et de l’intestin au repos.

Bébé sera donc mis à une diète liquide, sans lait ou avec un lait spécial sans lactose que les médecins préconisent. Une boisson de réhydratation, contenant de l’eau, du sucre et du sel dans des proportions adaptées, est généralement prescrite.

Si le petit est âgé de plus de cinq à six mois, nous associerons des aliments anti-diarrhéiques, tels que la pomme râpée crue et la banane écrasée aux boissons de réhydratation. De l’eau de riz ou des carottes peuvent aussi être associés à ce régime. Toutefois, pendant les premières 12 heures, les solutions de réhydratation seront exclusivement données au tout petit.

Dans tous les cas, les conseils du médecin doivent être suivis à la lettre. Il est le seul à pouvoir diagnostiquer la maladie et à être capable de proposer un traitement efficace. Les dosages doivent être impérativement respectés. Mais si la situation persiste ou empire, Bébé doit être immédiatement conduit aux urgences. Il sera alors hospitalisé et réhydraté par voie veineuse.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire