10 questions clés sur la bronchiolite

Elle fait la une chaque année, les services pédiatriques sont débordés et nous, on se ronge les ongles, comment faire pour qu’il ne l’attrape pas cette maudite bronchiolite ? Cette maladie virale est tout à fait évitable.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un type de bronchite qui affecte surtout les tout-petits. D’origine virale, elle touche leurs petites bronches. Elle apparaît souvent après un rhume. Les bronches sont obstruées par les sécrétions bronchiques et notre bébé a du mal à respirer.

2. Quand sévit la bronchiolite ?

Elle apparaît normalement en octobre et disparaît à la fin de l’hiver.

3. Quels sont les symptômes ?

Un petit rhume pour débuter avec une grosse toux, puis des difficultés à respirer. Non seulement notre petit ronflera mais il sifflera comme s’il était à bout de souffle et qu’il aspirait l’air entre ses dents. L’appétit peut faire défaut et notre bébé refusera parfois son biberon.

4. Comment se transmet la bronchiolite ?

Comme beaucoup de maladie virale, elle se transmet par la salive, les bisous, les éternuements et les mains. S’ils ont été touchés par d’autres enfants ou adultes malades, les jouets et les doudous deviennent aussi contagieux.

5. Qui est susceptible d’attraper la bronchiolite ?

Les petits ayant moins de 2 ans, les prématurés et les enfants qui sont exposés à la fumée de tabac sont les plus vulnérables.

6. Que faire si bébé a la bronchiolite?

Premier réflexe : conduire notre enfant chez le pédiatre illico et lui donner à boire. Les bébés sont plus fragiles et la déshydratation peut leur être fatale.

7. Quel traitement choisir ?

C’est au pédiatre de choisir le traitement approprié. Neuf fois sur dix, il prescrira une kinésithérapie respiratoire. Sinon, il indiquera un sirop contre la fièvre.


8. Qu’est-ce que la kinésithérapie respiratoire ?

Cette forme de kinésithérapie va aider le petit patient à mieux respirer et à tousser. Les massages du kiné vont se faire au niveau de l’abdomen et du visage de bébé. Le nez, la bouche, la gorge et les poumons seront tous mis à contribution pour pousser bébé à expulser ses secrétions. Six à sept séances suffiront pour que bébé soit de nouveau sur pieds… et mains.

9. Quand faut-il hospitaliser ?

Si bébé n’a pas 3 mois, qu’il a des difficultés à respirer, tousse régulièrement, que ses doigts virent au bleu ou qu’il montre des signes de fatigue, le médecin nous fera prendre la route de l’hôpital. S’il est trempé de sueur et qu’il fait de la température, si bébé n’en est pas à sa première bronchiolite et qu’il y a eu des complications auparavant, direction les urgences.

10. Comment éviter les rechutes ?

Quelques gestes simples permettent d’éviter cette maladie :

– Se laver systématiquement les mains avant de s’occuper de bébé.
– Ne pas l’étouffer avec des vêtements trop chauds ou des couvertures la nuit.
– Bannir la cigarette dans la maison ou à proximité de bébé.
– Demander aux enfants et adultes malades de ne pas approcher bébé.
– Ne pas utiliser les tétines d’autres bébés pour son enfant.
– Pas de bain de foule pour bébé donc pas question de l’emmener avec nous au supermarché.
– Utilisez les mouchoirs en papier et ne pas les laisser traîner.
– Aérer, ensoleiller et dépoussiérer quotidiennement la chambre de bébé qui baigne dans une température de 18°C.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire