La déshydratation du nourrisson

On pense que ça n’arrive qu’aux autres ! Mais la déshydratation du nourrisson peut surprendre n’importe qui. Elle est souvent le résultat d’une maladie. Mais une très forte chaleur peut aussi être à son origine.

Les signes de déshydratation sont : le visage pâle, terreux, verdâtre parfois, le nez pincé, les yeux cernés, le corps « mou ». L’enfant est très calme, son regard est vague, plafonnant. Lorsqu’il pleure, son cri est faible, comme désespéré. Si l’intervention médicale tarde trop, le nourrisson risque, au minimum, des complications nerveuses.

Une diarrhée, une maladie infectieuse, une infection non décelée, et la fièvre qu’elles entraînent figurent parmi les premières occasions d’une déshydratation, aggravées par des vomissements répétés, la transpiration, les pertes urinaires.


Mais un simple coup de chaleur peut suffire aussi : enfant trop couvert au soleil d’été – ou l’hiver par excès de chauffage et de vêtements chauds – alors qu’il « couve » déjà « quelque chose ». N’oubliez pas qu’un bébé ne réclame pas quand il a soif ! Dans ce domaine, on ne répétera donc jamais assez combien la prévention est indispensable.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire