Quel biberon choisir ?

Préparer la venue de bébé c’est aussi prévoir l’achat d’une quantité de choses dont on ignore les secrets. C’est le cas pour les biberons. On est toujours surprise du nombre de modèles disponibles à l’achat. Un vrai casse-tête incontournable pourtant : en plastique, coudé, avec tétine en caoutchouc ou en silicone… Petit guide d’achat !

Le biberon est le premier ami de bébé. Si on n’allaite pas, c’est le seul moyen de nourrir notre enfant pendant des mois. Autant dire qu’il est indispensable. Si on ne devait faire qu’un achat, ce serait celui-là. Encore faut-il bien le choisir car un biberon inadapté peut engendrer des problèmes de digestions. Sans aller prendre des cours de « biberonage » toute maman qui se respecte doit avoir quelques notions.

A chaque biberon ses avantages… et inconvénients.

Facile à stériliser, le biberon en verre est plus adapté aux nourrissons. Cependant, une fois que bébé grandit et qu’il tient son biberon tout seul, il devient vite dangereux. Il risque de tomber de ses menottes et de se briser. Rapidement le biberon en plastique, plus léger et incassable, est plus pratique. Par contre, il se ternit et risque de se déformer à force d’être stérilisé. Le modèle coudé c’est-à-dire incliné à 30° possède une forme ergonomique qui nous aide à lui donner le biberon confortablement. Autre avantage non négligeable, il évite à bébé d’avaler de l’air mais il n’est pas toujours facile à nettoyer. Enfin le biberon jetable est utile en dépannage et en cas de déplacement, puisqu’il ne requiert aucune stérilisation.

Quelle taille et quelle forme ?

On trouve à peu près toutes les tailles de biberons. Soyons logiques ! A petit bébé, petit biberon ! Celui de 90 à 150 ml est utile pour les premiers repas à la sortie de la maternité. Il peut ensuite être utilisé pour l’eau et les jus de fruit. Si on a du mal avec le modèle de 90 ml, on peut toujours se servir du 50 ml, histoire de s’habituer.
Les jeunes mamans ont toujours peur de fatiguer leurs nouveau-nés. Le biberon Initiation, équipé de tétine Initiation « Softlow »et d’une valve anti-colique offre un débit lent et moyen. Il est souvent recommandé pour le passage de l’allaitement au biberon.
Une fois que notre bambin s’est habitué à ce nouvel instrument, nous pouvons passer à un biberon Classique Triangulaire. Léger et très pratique, il est équipé de tétine 1er âge en caoutchouc ou en silicone dont « l’embout en forme de cerise » est parfaitement adapté au palais de bébé. Le biberon de contenance de 240 à 340 ml est adapté à tous les repas.

Et la tétine ?

On a choisi la forme, la couleur la contenance et éventuellement le motif… Reste à jeter notre dévolu sur une tétine !
Le mieux est d’acheter les biberons et les tétines de la même marque. Dans le cas contraire, soyons sûres qu’ils soient compatibles. En caoutchouc ou silicone, les tétines doivent être choisies avec prudence. Les tétines en caoutchouc deviennent molles à force d’être stérilisées, elles doivent donc être souvent remplacées. Les tétines en silicone, inodores et sans aucun goût, se durcissent à la stérilisation et finissent par se fendiller.
Il vaut mieux choisir les tétines en fonction de l’âge de bébé. La tétine Nouveau-né avec un trou est adaptée pour le nourrisson jusqu’au premier mois de sa naissance. A mesure que bébé grandit et prend des forces, nous pouvons passer au débit lent, soit une tétine à deux trous. La tétine à débit moyen et rapide, respectivement de trois et quatre trous est conseillée vers le troisième et quatrième mois. Une fois que nous épaississons le lait de bébé avec des céréales, par exemple, la tétine variable avec fente est beaucoup plus adaptée pour nourrir notre chéri.
Nous avons également le choix avec la tétine à vitesse variable. Elle possède une fente à son extrémité qui permet de choisir entre trois vitesses. La position « lente » pour les aliments très liquides, la position « intermédiaire » ou « rapide » permettent de faire passer des aliments un peu plus consistants. La tétine à vitesse existe en 1er âge pour les bébés de zéro à six mois et en 2ème âge pour les six à vingt-quatre mois.

Pensons pratique !


Avant de choisir tel ou tel modèle, nous devrons nous assurer que la forme du biberon est facilement lavable au goupillon. Le biberon doit être adapté à notre chauffe-biberon et au stérilisateur. Pour un meilleur nettoyage, un fond de biberon amovible ou en forme de demi lune est beaucoup plus pratique. De plus, il est souhaitable d’avoir un modèle avec un capuchon anti-gouttes qui obstrue l’orifice de la tétine du biberon de bébé afin d’éviter des fuites de lait dans le sac à langer !

Biberons et Bisphénol A

Le Bisphénol A est un composant chimique contenu dans certains plastiques utilisés, entre autres, pour la fabrication des biberons. Il se disperse spontanément si le plastique est chauffé à très haute température ou si vos biberons présentent des fêlures ou des traces d’usure avancée. L’AFSSA qui a pour rôle d’évaluer les risques sanitaires et la sécurité liés à l’alimentation humaine a effectué des tests sur des biberons en condition normale d’utilisation au micro ondes et l’avis rendu en novembre 2008 est plutôt rassurant. En effet, même si le Bisphénol A se libère dans les aliments, nous n’approchons pas des taux dangereux pour la santé. Par précaution, dès que votre biberon présente une marque d’usure, jetez le et si vous devez en acheter à nouveau, préférez les biberons sans bisphénol A, tous les fabricants en propose. Les biberons en verre représentent une alternative mais attention à la casse quand bébé sera en âge de le prendre tout seul.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire