A deux ans, on ne mange pas « tout » comme les grands !

Les habitudes et les préférences alimentaires de notre enfant se forgent très tôt. En nous voyant manger, il est tenté de consommer les mêmes plats. C’est sûr, manger au même moment que toute la famille crée des liens, mais notre enfant de deux ans peut-il manger comme un grand ?

L’alimentation de notre enfant est maintenant diversifiée, et notre petit mange presque de tout. Plus de soucis ? Beaucoup d’entre nous proposent au petit dernier qui vient de souffler sa première bougie les mêmes plats que mange toute la famille, à l’heure des repas. On le constate : les petits enfants mangent souvent comme leurs grands frères et sœurs.

Voilà qui nous facilite grandement la vie. Mais attention ! Notre enfant mangera, sans problème, "comme les grands" du moment que les repas soient équilibrés et ne contiennent pas trop de matières grasses, ni de sel. Veillons à couper les viandes en petits morceaux, et à bien écraser les légumes. Ce n’est que vers ses trois ans que notre enfant pourra adopter pleinement les mêmes habitudes alimentaires que celles des grands.

A chaque âge son assiette !

Il faut garder en tête que la diversification alimentaire de notre enfant se fait progressivement. De ce fait, il faut que la consistance lui soit appropriée mais aussi que les plats soient équilibrés (protéines, glucides, hydrates de carbone, vitamines et minéraux) et les proportions respectées. La quantité doit être adaptée à sa petite taille. Son grand frère mange une escalope de poulet entière ? Le petit dernier de deux ans n’en prendra qu’un tiers ! Il nous est aussi conseillé de ne pas introduire des menus trop gras (steak/frites) et les fast-foods trop tôt dans son alimentation (pas avant trois ans, et encore).


La journée de notre enfant comprend trois repas principaux et un goûter. Le petit-déjeuner est très important car c’est ce qui déterminera la fréquence à laquelle mangera notre petit au cours de la journée. Il contient 25 % des calories dont notre enfant a besoin quotidiennement. Ce premier repas doit comporter une boisson chaude, un laitage, des céréales ou des tartines avec du beurre ou de la confiture, ainsi qu’un fruit. Le déjeuner et le dîner doivent surtout contenir des aliments riches en protéines tels que le poisson, la viande et les œufs, accompagnés de légumes ou de féculents, d’un fruit et d’un produit laitier. Ces deux repas contiennent 30 % (chacun) des calories dont notre enfant a besoin quotidiennement. Au cours de la journée, entre le déjeuner et le dîner, notre enfant aura besoin d’un goûter, qui comportera un laitage, un fruit, des biscuits ou du pain. Cela lui permettra de tenir jusqu’au dîner sans grignoter.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire