Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » 4 Ă©motions par lesquelles une maman passe en une seule journĂ©e

4 émotions par lesquelles une maman passe en une seule journée

Être maman, c’est un vrai mĂ©tier, qui s’apprend sur le tas. Oui pas de cours Ă  l’Ă©cole pour cela. Et ce n’est pas toujours simple. En devenant maman, tu passes par tout un tas d’émotions en une seule et mĂȘme journĂ©e : l’amour, la peur, la tendresse, la colĂšre, l’inquiĂ©tude, le stress, l’angoisse, la fiertĂ©, l’émerveillement, la fatigue, l’énervement, c’est un raz de marĂ©e de sentiments t’envahit !

En bref, tu passes par toutes les couleurs des Ă©motions, une vraie carte mĂ©tĂ©o Ă  toi toute seule. Comment expliquer ce dĂ©ferlement d’émotions qui te submerge ? Et surtout comment parvenir Ă  le gĂ©rer au quotidien ?

La fatigue et l’énervement

Quand on est maman, on est parfois (trĂšs) Ă©nervĂ©es ! L’énervement va de paire avec la fatigue et on se met en colĂšre pour un oui ou pour un non : ton enfant refuse de manger ? Tu rĂąles ? Il pleure ? Ça t’agace ? « Pas de panique, cela arrive. Les pleurs d’un bĂ©bĂ© peuvent devenir un motif d’exaspĂ©ration, il faut dĂ©culpabiliser. Les parents parfaits, ça n’existe pas », souligne le professeur de psychiatrie de l’enfant, Daniel Marcelli. Parfois, les enfants nous poussent Ă  bout, pour tester nos limites. « Si votre enfant fait un caprice et que malgrĂ© tous vos efforts, vous ne parvenez pas Ă  le calmer, isolez-le, mettez-le dans sa chambre. Quant Ă  vous, respirez, prenez une longue inspiration pour retrouver votre calme. N’oubliez pas que votre enfant ressent tout autant votre stress que votre apaisement ».

La faiblesse et le sentiment d’impuissance

Être maman, c’est du sport ! Les journĂ©es sont souvent longues et fatigantes. « Si vous vous sentez Ă©puisĂ©e et dĂ©bordĂ©e, faites-vous aider. Il n’y a pas de honte Ă  faire appel Ă  son entourage dans certains moments : votre mĂšre, votre conjoint, une amie peuvent vous Ă©pauler ». Il est nĂ©cessaire de souffler et de s’octroyer des pauses et moments de relaxation. « Être sur le point de craquer et demander de l’aide ne veut pas dire que vous n’aimez plus votre enfant ».

L’inquiĂ©tude

Un enfant, ça chamboule une vie. Outre la fatigue, l’énervement, l’exaspĂ©ration, naĂźt un autre sentiment : l’inquiĂ©tude et l’angoisse. Si comme moi, tu t’inquiĂštes lorsqu’il tombe, au moindre signe de fiĂšvre, au moindre bobo, alors oui tu es toujours stressĂ©e. « La maman a un instinct protecteur avec le bĂ©bĂ©, puis avec l’enfant, elle a parfois tendance Ă  le materner  », c’est tout Ă  fait naturel, poursuit le professeur. La solution ? « Se rendre chez le mĂ©decin si vous dĂ©tectez des signes d’alerte. Dans tous les cas, pour rompre l’inquiĂ©tude, il vaut mieux ĂȘtre rassuré ».

L’amour et la tendresse

Tous ces sentiments sont commandĂ©s par une Ă©motion beaucoup plus forte : l’amour que tu Ă©prouves comme tu vois ce petit ĂȘtre qui grandit, qui te fatigue, contre lequel tu t’énerves des fois, mais qui te procure tellement de petits bonheurs au quotidien !

 

À lire absolument