4 (très) bonnes raisons de partir en week-end sans les enfants

Depuis l’arrivée de Bibou, il faut bien reconnaître que les vacances ou les week-ends, c’est un peu mission impossible en amoureux. Exit l’insouciance de notre jeunesse, place à l’anticipation et l’organisation, nos nouveaux maîtres mots de wonder-mamans ! Prévoir tous les accessoires indispensables au bien-être de bibou afin de boucler la valise, les kits de survie (couches, biberon, livres, doudous et autres babioles pour l’occuper durant le voyage), au moins deux valises de vêtements ! Euh chéri va falloir qu’on change de voiture d’ailleurs, le coffre a des petits soucis de fermeture.

Bref, partir en vacances avec bibou ressemble pour moi à un grand déménagement ! Et parfois, il faut bien reconnaître que c’est épuisant de devoir tout prévoir alors que nous aimerions juste partir là, sur un coup de tête avec chéri et pouvoir coucher dans un hôtel, sans avoir besoin de réserver plusieurs jours à l’avance un endroit avec un lit bébé même si j’insiste j’aime ma nénette plus que tout au monde !
Alors oui, je n’échappe pas à la règle et il faut avouer que des raisons de laisser ma poulette de temps en temps pour s’octroyer de vrais moments de détente, j’en ai à la pelle. Et non, je ne suis pas une mauvaise mère, juste parfois besoin de souffler un peu !

Juste pour faire un break mojito/cacahuètes/saucisson

C’est un fait : pour l’avoir expérimenté à plusieurs reprises, partir avec son enfant n’est pas de tout repos. Entre les pleurs, les caprices, les repas à gérer, difficile de vraiment profiter et se reposer avec un enfant ! Un loulou ce n’est pas un boulot à mi-temps. Alors des fois le break je dis oui pour profiter d’une séance apéro/cocktails avec chéri.

Pour dormir comme une marmotte

Ah pouvoir passer de vraies nuits sans avoir un réveil hurlant à 6 heures du matin. Car partir avec bébé c’est aussi dormir avec lui ! Et là, bonjour le repos et il faut redoubler de précautions pour ne pas réveiller bibou, coincé entre la porte des toilettes (donc interdiction de faire pipi la nuit !) et notre chambre. Mais sans bibou, j’avoue que les grasses matinées… Ah cette expression est si délicieuse pas vrai ?


Pour faire un break culturel

Alors pour visiter le patrimoine quand bibou est là, c’est un casse-tête chinois pour moi ! Car bibou lui n’a pas envie de passer trois heures dans sa poussette tandis que nous lisons les panneaux explicatifs, ou que nous voulons visiter un château ou une abbaye. Ben oui c’est pas très fun pour lui le pauvre. Non bibou, lui a décidé de pleurer, de marcher, bref de mener sa vie. Mais si tu confie bibou à maman ou belle-maman le temps d’un week-end tu pourras savourer de rester trois heures à contempler ce que tu veux dans les musées que tu veux faire.

Pour se retrouver en tête à tête

Au quotidien, pour ma part, entre le travail et les tâches de la maison que l’on gère avec mon homme, il n’est pas évident de mener une vie de couple. L’appel du lit est parfois plus fort que le câlin… Désolé mon cœur ! Les week-ends sans enfants, c’est aussi une bonne occasion de se retrouver avec chéri ! Ah nous le dîner aux chandelles, le bain moussant avec chéri, les roucoulades…
Et puis n’oublions pas une chose ! Nous n’abandonnons pas Bibou (il est bien content d’être chez papi, mamie, tati, lui aussi a besoin de changer d’air !) et il n’est jamais bien loin, nous gardons toujours le téléphone à proximité au cas où ! Ah ça oui et puis quand je le retrouve quel bonheur ! Résultat : tout le monde est content ! Alors quoi de prévu le week-end prochain ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire